Microsoft Windows Partners Conference 2011 : c’est parti pour un tour !

Stratégies Channel
Stapes Stadium

De notre envoyé spécial à Los Angeles, CA.

Stapes StadiumA l’occasion de l’édition 2011 de la WPC (World Partners Conference), Microsoft réunit cette semaine à Los Angeles tout son écosystème partenaires  pour faire le point sur une année écoulée riche en évènements, nouveaux produits et opérations de croissance externe. L’évènement permet aussi à Microsoft et à son CEO Steve Ballmer, d’annoncer ses objectifs, de détailler les perspectives de business, ainsi que les nouveaux produits et solutions. Et tout cela en faisant passer – dès le premier keynote dans un Staples Stadium bourré comme un œuf- quelques messages majeurs… Notamment autour du Cloud et de la mobilité, mais aussi autour de l’importance accordée aux partenaires et aux perspectives nées de la convergence entre les outils Microsoft et la prochaine sortie de Windows 8.

Bien qu’annuel, l’évènement est de taille, gigantesque même, et le nombre des participants est record: pas moins de 15 000 personnes venant de tous les coins et recoins de la planète ont empli le Convention Center de Los Angeles. Ce, après avoir assisté au premier keynote de Steve Ballmer et son équipe…

La délégation française compte environ 200 personnes, ce qui constitue là encore un record.  Une délégation française accueillie plus tôt dans la matinée dans un hôtel cossu de LA par Gwenaël Fourré, en charge du marketing partenaires et toute l’équipe Microsoft France sur le pied de guerre…

Premier évènement de la semaine: le Keynote de Ballmer et de son équipe

John Roskill bienvenueAprès avoir démarré par un hommage émouvant au peuple japonais, la session plénière est introduite par John Roskill, Senior VP responsable du channel de Microsoft dans le monde; qui évoque donc la présence de 15000 personnes en provenance de 120 pays !

Le credo de la firme de Redmond, adressé aux partenaires présents: « Winning together » (gagnons ensemble). Et la promesse n’est pas un leurre selon l’orateur: pas moins de 10 milliards de dollars de revenus ont été généré l’an passé sur la partie B2B pour un impact économique direct et indirect estimé à 580 milliards de dollars !

« Pour 1 dollar engagé par Microsoft, affirme John Roskill, les partenaires ont bénéficié de 8,70 dollars ! »

John Roskill explique que les partenaires de Microsoft bénéficient désormais d’une organisation indépendante de Microsoft, mais travaillant étroitement avec la firme: l’IAMCP. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans ces colonnes…

Steve Ballmer
(source: Valou)

(source image : Valou)

 

Le tour de Steve Ballmer…

Vint alors le tour de Steve Ballmer, et comme on en juge sur la photo ci-contre, le CEO de Microsoft a plus que jamais envie de tout croquer ! Une réponse à quelques voix s’étant élevées ici et là il y a quelques semaines pour contester son leadership…

Sans surprise, l’homme évoque les résultats impressionnants de la firme tout au long de l’année passée, ses nombreuses opérations de croissance externe qui ont renforcé son aura et ses compétences dans de nombreux domaines, et l’engagement réussi de Microsoft dans le domaine du Cloud.

Pourtant, la partie n’était pas simple à jouer avec les partenaires: « Quand nous nous sommes mis sur la piste du Cloud il y a 3 ans, c’était risqué, explique-t-il, car nous ne savions pas précisément comme vous alliez réagir, évoluer. Il s’agissait d’une réelle rupture pour vous comme pour nous. Et je peux dire aujourd’hui que vous avez été exceptionnels, adoptant plus rapidement et plus efficacement encore nos solutions Cloud que nous l’avions imaginé. » Ils sont 58% à s’être déjà engagés dans le Cloud avec Microsoft !

Au-delà du Cloud, qui devrait apporter son pesant d’annonces dans les prochains jours (la WPC ne fait que commencer), Ballmer évoque une année incroyable qui a vu Microsoft s’imposer sur tous les écrans: « les petits et les grands dit-il… les moyens aussi ! », même si le CEO de Microsoft reconnait à demi-mots qu’il va falloir accélérer dans le domaine des tablettes mais aussi dans celui des smartphones sous Windows Phone (« Nous avions une toute petite part de marché, nous avons toujours une toute petite part de marché » , ce qui fait sourire l’assistance).

Car, être challenger, n’est pas exactement dans les gènes de Microsoft et de ses équipes. Et les résultats engrangés autour de Dynamics et d’Office365 par exemple (pas moins de 100 millions de licences d’Office365 d’ores et déjà signées, ce qui provoque une salve d’applaudissements) en font foi. « Savez-vous, ajoute Steve Ballmer, que nous signons un nouveau client Office365 toute les 25 secondes ! »

Cohérence Lync Skype Xbox LiveSharepoint, Lync, l’intégration de Skype… Microsoft et Ballmer insistent sur la cohérence d’ensemble des solutions collaboratives et de communication de la firme, dont la stratégie « multi-devices » est plus que jamais confirmée…

Même le Xbox Live et l’impressionnant succès du Kinect (« plus gros succès de l’entertainment en un temps si court » ) ont droit à un couplet du CEO de Microsoft qui nous fait assister au passage à l’arrivée d’un pilotage intégral à la voix de la console maison.

 

 

 

 

Windows Phone, pas encore un énorme succès…

Windows PhoneSi, on l’a dit, Steve Ballmer n’est pas encore satisfait des résultats de la plateforme Windows Phone (face à ses deux concurrents principaux que sont l’iPhone d’Apple et Android de Google), les motifs d’espoir existent cependant pour lui. Ainsi, évoque-t-il le taux de satisfaction des utilisateurs de Windows Phone (« bien peu seraient prêts à l’abandonner au profit d’un autre produit » ), soit 90% de satisfaits. Il évoque aussi l’arrivée de Nokia dans le giron de la firme, évoque l’adjonction dans « Mango » (disponible à l’automne prochain) de 500 nouvelles fonctions. « Les prévisions de Gartner et d’IDC nous sont de plus très favorables, mais nous étions déjà très optimistes. »

 

 

Tami RellerTami Reller, VP Corporate pour la partie Windows monte alors sur scène… Et tous les participants attendent bien sûr qu’elle parle de l’arrivée prochaine de la version 8 du système d’exploitation vedette de Microsoft.

Elle évoque  d’abord la sortie en version béta de la prochaine mouture de Windows Intune, outil d’administration dans le cloud des PC sous Windows, dont les fonctionnalités seront très enrichies.

 

Windows 7 adoption rapideMais elle parle ensuite de l’incroyable succès de Windows 7. Un OS dont la vitesse d’adoption n’a absolument rien de comparable avec les précédentes moutures. « Ce succès et l’accélération de la courbe, c’est à vous – les partenaires – que nous les devons. » Elle indique que, malgré tout, bien des progrès peuvent encore être réalisés, 2/3 des postes en entreprises fonctionnant encore sous Windows XP ou XP Pro (plus de 200 millions de postes de par le monde)…

Build V8

 

 

 

 

Elle ajoute: « Mais, comme vous le savez, c’est presque déjà du passé… Windows 8 arrive ». La version Build a désormais une date de sortie: du 13 au 16 septembre 2011. Les congressistes bénéficient alors d’une présentation en images de certains points majeurs du nouvel OS. C’est assez impressionnant !

Steve Ballmer

 

Revenu sur scène, Steve Ballmer, explique que Windows qui a dépassé le milliard d’utilisateurs dans le monde est au cœur de la stratégie multi-écrans de Microsoft.

Et, avant de couronner les meilleurs partenaires de l’année, dont le français Logica, le CEO de Microsoft conclut dans ces termes: « Nous avons fait l’an passé une année exceptionnelle. Cette année va l’être tout autant. Et tout cela avec vous. Votre succès est le nôtre… et inversement ! »