Xerox : pourquoi la fusion avec Fujifilm est compromise [MAJ]

News ChannelNominations

L’ex-directeur général de Xerox, Jeff Jacobson, favorable au projet de fusion à 6,1 milliards de dollars avec Fujifilm, a été évincé. John Visentin, protégé de l’actionnaire opposant Carl Icahn, prend les commandes.

Xerox a annoncé mardi 1er mai la démission de son directeur général, Jeff Jacobson, et de six autres membres de son conseil d’administration (board). L’accord vise à éviter un bras de fer à hauts risques avec les actionnaires activistes Darwin Deason et Carl Icahn, qui détiennent ensemble 15% du capital de Xerox. Ces derniers s’opposent à l’accord annoncé le 31 janvier dernier. Cet accord prévoit la création d’un ensemble issu du rapprochement entre la co-entreprise de longue date Fuji Xerox et la firme américaine Xerox. Fujifilm devait détenir 50,1% dans la nouvelle structure (qui conserverait le nom de Fuji Xerox).

MM. Deason et Icahn s’opposent à l’opération à 6,1 milliards. Elle sous-valorise Xerox et avantage Fujifilm de manière « disproportionnée », selon eux. Darwin Deason a déposé un recours. Vendredi 27 avril, un tribunal de New York lui a donné raison et a bloqué le projet.

Jeff Jacobson

« Après la décision de justice bloquant la fusion proposée par Xerox avec Fuji Xerox, le conseil d’administration a examiné le risque important et l’incertitude que ferait peser un litige prolongé », a déclaré dans un communiqué le conseil du groupe d’impression. Celui-ci a estimé « qu’une résolution immédiate du contentieux et des luttes pour obtenir le contrôle du board sont dans le meilleur intérêt de l’entreprise et de toutes les parties prenantes ».

Dans le cadre de leur accord, Xerox règle le contentieux concernant Jacobson et des administrateurs; mais il ne couvre pas les réclamations existantes contre Fujifilm.

Icahn Enterprises pilote Xerox

Un nouveau conseil d’administration a été formé. Keith Cozza, directeur général du conglomérat Icahn Enterprises, a été nommé chairman. John Visentin, qui était depuis mars consultant en charge des options stratégiques pour Xerox au nom d’Icahn Enterprises, a été nommé vice-président du board et directeur général (CEO) de Xerox.

Rompu aux transactions, Visentin fut pendant trois ans CEO du fournisseur américain de solutions IT Presidio. Il dirigea HP Entreprise Services en 2011 et, pendant trois ans et demi, l’entité Integrated Technology Services d’IBM en Amérique du Nord, entre autres.

Outre MM. Visentin et Cozza, quatre autres nouveaux membres ont rejoint le conseil repensé de Xerox. Réuni « immédiatement », celui-ci reconsidère les options stratégiques pour Xerox. La rupture ou la révision du rapprochement avec Fujifilm en font partie.

De son côté, Fujifilm a vu chuter son titre de 5,5% à Tokyo après ces annonces. Le groupe a déclaré mercredi 2 mai faire appel de la décision américaine bloquant le projet de fusion.

Mise à jour du 14 mai 2018 : Xerox abandonne son projet de fusion avec Fujifilm.

Lire également :

Xerox accrédite ses « meilleurs » partenaires MPS

Xerox : « Tech Data » Peterson guide le channel mondial

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur