Informatique hybride : HPE muscle son programme Partner Ready

News Channel

Hewlett Packard Enterprise (HPE) veut mieux rémunérer les partenaires qui investissent dans des produits et services d’infrastructure IT de sa marque. Et optent pour une facturation à l’usage.

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a confirmé cet été renforcer à nouveau son programme HPE Partner Ready. La multinationale ambitionne ainsi de mieux rémunérer les prestataires qui investissent dans des produits et services d’infrastructure de sa marque.

« Les partenaires gagneront davantage en se concentrant sur les secteurs de marché à forte croissance », a déclaré Paul Hunter, responsable du channel mondial de HPE. Et « en améliorant leurs compétences pour vendre plus efficacement des solutions. Grâce à de nouvelles formations et à l’acquisition de nouvelles expertises ».

Les évolutions apportées au programme HPE Partner Ready incluent :

– une hausse des remises et un accès facilité aux niveaux supérieurs de partenariat pour mieux récompenser les fournisseurs de solutions actifs sur des marchés en croissance ;
– la fourniture de compensations dès la première vente de produits et services HPE, sans plafond ni effet de seuil ;
– de nouvelles formations pour renforcer les compétences techniques et commerciales des partenaires ;
– l’harmonisation des dispositions du programme (cycle de vente, délais…) à tous les continents.

Ces améliorations seront effectives à l’échelle mondiale à partir du 1er novembre 2018.

Cloud hybride et facturation à l’usage

Ces changements visent à fidéliser des partenaires, en particulier des fournisseurs de solutions complexes, avec lesquels le groupe américain dit réaliser près de 70% de son activité.

HPE ambitionne ainsi de soutenir ses ventes indirectes de produits et services ciblant des marchés porteurs. Parmi lesquels :

– les systèmes hyperconvergés (HPE SimpliVity) ou composables (Synergy) ;
– le stockage flash et défini par le logiciel (Nimble Storage et 3PAR) ;
– les services orientés informatique hybride (Pointnext) et assistance (Datacenter Care) ;
– le cloud hybride avec une facturation à l’usage (Greenlake).
– les logiciels de gestion d’infrastructure (OneView) et du cloud (OneSphere)…

À horizon 2020, selon la société d’études IDC, la consommation de ressources facturées à l’usage représentera jusqu’à 40% des dépenses d’infrastructure informatique des entreprises (source : IDC FutureScape, Worldwide Datacenter 2018).

Un tournant que HPE négocie avec le soutien de son écosystème de partenaires.

(crédit photo : pixabay via pexels.com / licence CC0)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur