La FEVAD satisfaite des résultats du e-commerce au premier trimestre 2012, le m-commerce en devenir

Distribution

La conférence de presse trimestrielle de la Fevad était organisée ce 10 mai 2012 à l’hôtel Pershing Hall de Paris. L’occasion pour cette Fédération de dresser, comme de coutume, un bilan de son secteur au premier trimestre 2012, en collaboration avec Médiamétrie et CCM Benchmark et avec témoignages de Ventes Privées, Pixmania et Voyages SNCF à l’appui. N’en déplaise aux cassandres, le constat principal est que la croissance est toujours au rendez-vous !

Quel avenir pour le commerce à distance ?

Avant de passer la main à Bertrand Krug de Médiamétrie, Marc Lolivier évoque avant Gilles Blanc de CCM Benchmark qui reviendra sur la question, l’indice du commerce mobile (iCM) qui a connu un très fort développement sur T1 2012 avec une croissance à trois chiffres (195%), Avant de conclure, il donne d’autres informations utiles et plus générales sur le marché.

Rappelant que le relatif ralentissement en valeur est compensé par la progression en nombre de transactions (+30%), soit 125 millions de transactions sur T1 2012 ou encore 16 transactions par seconde, Il insiste sur un point : l’offre continue d’évoluer et de se diversifier, avec pas loin donc de19 000 nouveaux sites. Pour Marc Lolivier, il faut de plus dire que, comparé au Royaume-Uni par exemple bien plus développé en la matière, la marge de progression en France reste importante.

Un bon point pour l’économie du pays, car le secteur a pu grâce à sa croissance forte créer pas moins de 6 000 emplois directs depuis 2011 ! Bien peu de secteurs peuvent en dire autant…

C’est autour de Bertrand Krug, de Médiamétrie, de prendre la parole pour détailler et commenter les résultats du baromètre trimestriel de l’audience du e-commerce en France. Un marché de 31 millions de cyberacheteurs, soit 11% de plus d’une année sur l’autre (contre « seulement » 4% de croissance du nombre d’internautes).

Il explique : « la fréquence d’achat en ligne continue de progresser. 77% des internautes ont acheté en ligne au moins une fois sur la période étudiée, dont 47,2 % au cours du dernier mois (43% un an plus tôt à la même période). »

En parallèle, la confiance générée par les acteurs du e-commerce poursuit sa progression. Ainsi l’indice de confiance des internautes note que 67,7% du panel se disent confiants (+6% en un an ou 27,3 millions d’internautes).

Côté profils des acheteurs, Médiamétrie note que la féminisation est en route (+17% de femmes en un an parmi les acheteurs en ligne) et que le taux de croissance des cyberpapis et cybermamis (les plus de 65 ans) est impressionnant: +22%

Malgré ces évolutions les CSP+ et la tranche des 25-49 ans restent les publics prépondérants parmi les cyberacheteurs.

Après avoir lu aussi insister sur le décollage du commerce mobile sur smartphones et tablettes, voir plus bas l’analyse de CCM Benchmark, avec 4,3 millions d’acheteurs dans ces conditions, Bertrand Krug fournit, comme de coutume, le palmarès des plus gros sites e-commerce en France.

Le classement des 15 premiers s’établit comme suit :

1 Amazon (30% des internautes vont au moins une fois par mois sur Amazon, soit près d’1,3 millions de VU par jour !);

2 PriceMinister

3 eBay

4 Cdiscount

5 Fnac

6 Groupon

7 La Redoute

8 Voyages-Sncf

9 Carrefour

10 Ventes Privées

11 Rueducommerce

12 3suisses

13 Pixmania

14 Darty

15 Sarenza

 

Dans la sphère mobile, Médiamétrie s’appuie sur une collecte des logs auprès des trois grands opérateurs (hors Free Mobile) et fournit le top 5 des sites les plus consultés en mobilité :
1 Amazon

2 Voyages-Sncf

3 Groupon

4 La Redoute

5 eBay

 

Après avoir également zoomé sur la catégorie des agences de voyages (le premier étant sans surprise Voyages-Sncf.com) et sur celle des pièces détachées automobiles (leader : Oscaro.com), Bertrand Krug évoque l’introduction pour la première fois d’un panel de 1000 utilisateurs d’iPad. Des utilisateurs qui ont acceptés d’être suivis, donc espionnés volontairement, au quotidien.

Il en ressort cette fois que dans ce public, constitué pour l’essentiel d’early adopters, principalement masculins et de CSP+, les sites marchands généralistes arrivent au sixième rang des consultations (82%) mais nettement plus que par rapport au Net dans son ensemble, les comparateurs de prix étant également classés dans le top 10 des catégories plébiscitées par les « iPaders ».