«Prêt ou pas, le RGPD est là !»

News Channel

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur ce 25 mai 2018. Une opportunité à saisir pour les fournisseurs et les revendeurs de solutions.

Prêtes ou pas (57% des organisations ne le seraient pas pleinement, selon un rapport IAPP-EY), le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai 2018. Le texte s’applique à toutes les organisations qui collectent ou traitent des données à caractère personnel de résidents de l’Union européenne. Il donne de nouveaux droits aux personnes et de nouvelles obligations aux entreprises.

« Le RGPD est là ! Il révolutionne la façon dont les entreprises et d’autres organisations gèrent les données personnelles dans leur activité quotidienne », déclare Trevor Hughes, président de l’IAAP (International Association of Privacy Professionals). L’organisation à but non lucratif est basée à Portsmouth (New Hampshire, États-Unis) et à Bruxelles. Elle compte Accenture, Cisco, Google, HPE, Intel et Microsoft parmi ses membres corporate.

Selon eux, le RGPD représente une opportunité commerciale pour les fournisseurs de solutions et leur écosystème de partenaires. Aussi, il est urgent d’investir dans la conformité et la transparence des données clients. L’enjeu est de taille.

5 conséquences à retenir

  1. Activité, propriété intellectuelle, relation clients… Le coût d’une violation de données peut être plus élevé pour une entreprise qu’une amende infligée en cas d’infraction au RGPD (de 2 à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial ou 10 à 20 M€), relève CRN.
  2. La conformité au RGPD implique un changement de culture data sur le long terme .
  3. Le RGDP pourra inspirer d’autres législations data dans le monde, mieux vaut s’y préparer.
  4. Le consentement clair des clients peut favoriser leur engagement. Un plus pour les équipes marketing.
  5. Les données que les entreprises sont autorisées à collecter et partager avec des tiers font aussi l’objet de restrictions d’utilisation.

Pour l’IAAP, qui promeut la confidentialité tout en prêchant pour sa paroisse, « faire face aux risques et aux défis posés » implique d’investir et de former les collaborateurs. Et ce, « pour bien comprendre les implications de cette nouvelle réglementation ».

(crédit photo © shutterstock)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur