Atos et Google Cloud : un partenariat en trois axes

News ChannelStratégies Channel

Le cloud public et les algorithmes de Google se font une place privilégiée dans l’environnement hybride sécurisé que propose Atos aux grandes entreprises.

Pour mieux concurrencer ses rivaux du cloud public auprès de grandes entreprises, Google Cloud multiplie les partenariats. Dernier en date : un accord signé avec Atos, groupe français de services IT. « Avec ce partenariat, Atos devient le ‘dernier kilomètre’ de la chaîne d’information numérique », a déclaré Thierry Breton, Pdg d’Atos, cité dans un communiqué. Ce partenariat d’envergure mondiale s’organise autour de trois axes :

– Cloud hybride : Google Cloud Platform devient l’offre de cloud public privilégiée associée au cloud hybride orchestré d’Atos. Le groupe va également s’appuyer sur Google Kubernetes Engine pour le déploiement d’applications en conteneur. Le tout sera complété d’une couche de sécurité en plus des protections déjà proposées par Google.

– Analyse de données et apprentissage automatique (machine learning) : Atos va intégrer algorithmes et API de Google Cloud pour développer des solutions métiers spécifiques.

– Environnement de travail connecté (digital workplace) : Atos va proposer à ses clients la suite de productivité G Suite.

Centres R&D dédiés à l’intelligence artificielle

Atos a également annoncé mardi 24 avril la création de trois nouveaux laboratoires d’innovation, recherche et développement spécialisés dans l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique. Ils seront installés à Paris, Londres et Dallas (États-Unis).

Les spécialistes IA de Google sont encore impliqués. Ils le sont aussi dans d’autres projets d’envergure, dont celui avec le groupe pétrolier et énergéticien Total.

Atos, de son côté, a noué ces derniers mois d’autres alliances pour se développer sur des marchés porteurs (IoT, cybersécurité…). Avec Google, le groupe associe ses compétences (intégration, traitement de données, sécurité…) à un poids lourd du Cloud. Et ce pour aider les entreprises à croître dans des environnements innovants et sécurisés, « en conformité avec les réglementations internationales » et européennes (RGPD, directive NIS…).

Lire également :

NetApp : Atos, Stordata, Asema… tous primés en 2018

Google Cloud se rapproche de fournisseurs de services managés

(crédit photo : par Copyleft — travail personnel, CC BY 3.0)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur