Workplace : entre DSI et prestataires, une relation contrariée

News ChannelTendances IT

En France, selon IDC, six responsables informatiques sur dix sont peu ou modérément satisfaits des prestataires contribuant à la transformation de l’environnement de travail.

IDC France rapporte que 40% des directeurs des systèmes d’information (DSI) considèrent l’environnement de travail (« workplace ») comme une priorité de leurs investissements.

Il s’agit pour eux de répondre aux attentes de collaborateurs plus mobiles et connectés (les dépenses « mobilité » – hors connectivité – ont ainsi augmenté de 8% en 2018). 

Les DSI veulent également éviter les déploiements, au sein de l’entreprise, de services et applications hors contrôle du département informatique (Shadow IT).

Workplace en France
Source : IDC, 2017 | infographie janvier 2018.

Pour les responsables informatiques, les principaux enjeux sont la sécurité IT, l’accès à des services de support 24/7, ainsi que l’obtention de nouvelles compétences et expertises.

Et ce tout en maîtrisant les dépenses, explique la société d’études.

Changer de partenaires techniques ?

Pour atteindre leurs objectifs, les entreprises font appel à des partenaires techniques et des prestataires externes.  Cette relation est parfois ombrageuse.

Selon les données agrégées par IDC France, entre 55% et 68% des DSI sont peu ou modérément satisfaits des performances de leurs prestataires sur les principaux enjeux.

Résultat, près d’un donneur d’ordre sur deux envisage de changer de prestataires. Mais « envisager » ne veut pas forcément dire qu’il y aura remplacement de partenaires.

Lire également :

Sécurité informatique : 8,3% de croissance en France

Après Meltdown et Spectre, le channel guide ses clients

(crédit photo Photo via VisualHunt)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur