Wavecom repousse bien l’offre de Gemalto

Nominations

Wavecom, fournisseur français de solutions de communication sans fil, n’a pas l’intention d’accepter l’offre du spécialiste des cartes à puce qu’il considère comme « clairement insuffisante » et pour le moins « opportuniste ».

Le 31 octobre, le conseil d’administration de Wavecom se réunissait et devait principalement indiquer s’il accepter ou non l’offre de rachat exprimée quelques temps plus tôt (le 6 octobre) par Gemalto, le spécialiste des cartes à puce. La réponse est non !

Mettant en avant son savoir-faire en matière de Machine-to-Machine, acquis via sa filiale Anyware Technologies, le fournisseur français de solutions de communication sans fil a refusé les avances du groupe franco-américain, qui en annonçant le 6 octobre dernier son OPA, avait valorisé Wavecom aux environs des 110 millions d’euros.

Les motifs du refus de Wavecom ? D’abord cette offre, jugée « clairement
insuffisante »,  désavantagerait à la fois les actionnaires et le personnel de Wavecom. En outre, l’offre de Gemalto est présentée comme « hautement opportuniste » sur fond de crise économique et de troubles sur les marchés financiers.

L’histoire du rachat de Wavecom par Gemalto s’arrête-t-elle pour autant là ? A voir… A suivre…