Cisco plie mais ne rompt pas

News Channel

Engagé dans la course aux marchés porteurs (logiciel, sécurité, IoT, Cloud), l’équipementier Cisco va supprimer 1100 emplois supplémentaires. Le recul des ventes auprès des fournisseurs de services et dans le secteur public pèse sur ses prévisions.

Cisco traverse encore une période troublée. L’équipementier réseau américain indique dans un document financier prévoir de supprimer 1100 emplois supplémentaires dans le monde. Ces réductions d’effectifs viendront s’ajouter aux 5500 suppressions (soit jusqu’à 7% de l’effectif total) déjà inscrites dans le plan de restructuration présenté en août 2016.

La multinationale a également revu à la baisse ses prévisions de résultats. Cisco estime désormais que son chiffre d’affaires va reculer de 4% à 6% sur le trimestre en cours (le quatrième de son exercice 2016-2017 qui va se terminer fin juillet). Une contre-performance qui s’expliquerait surtout par le recul des ventes sur les segments secteur public (aux États-Unis, notamment) et fournisseurs de services.

Logiciel, sécurité, Cloud

Au troisième trimestre clos le 29 avril, les ventes de Cisco à l’attention des fournisseurs de services ont déjà reculé de 10%. Et celles à l’attention du secteur public ont baissé de 4%. D’autres segments sont mieux orientés. Les revenus logiciels et abonnements ont ainsi augmenté de 57% en un an. Et le segment sécurité continue lui aussi de progresser. Par ailleurs, Chuck Robbins, CEO de Cisco, a déclaré que les revenus récurrents représentaient 31% (+2 points en un an) du chiffre d’affaires total au 3e trimestre (11,94 Md$, en légère baisse de 0,5%. Mais un bénéfice trimestriel en hausse de 7% à 2,52 Md$).

Pallier le recul des dépenses d’infrastructures IT traditionnelles reste un défi. Cisco veut donc continuer à investir les marchés prioritaires (logiciel, sécurité, IoT, Cloud). L’annonce, en janvier, du rachat de AppDynamics au prix fort (3,7 Md$) en témoigne.

Lire également :

Infrastructures Cloud : Cisco et Huawei en forte croissance

Cisco s’offre AppDynamics 3,7 Md$, les partenaires gagnants ?

crédit photo © shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur