Commerce Guys : l’éditeur de Drupal Commerce veut développer son réseau de partenaires

Produits & ServicesStratégies Channel

Le CMS Drupal Commerce, solution spécialisée dans le e-Commerce sur la base du CMS Drupal, a été publié en aout 2011 par Commerce Guys. Son éditeur, jeune startup franco-américaine, recrute maintenant des partenaires intégrateurs pour répondre à une demande “qui décolle à une vitesse hallucinante”.

Frédéric Plais, fondateur et CEO de la start-up franco-américaine Commerce Guys. Il a répondu à nos questions sur son entreprise, son Partner’s Program et sa plate-forme Open Source Drupal Commerce.

Dans sa version actuelle, Commerce Guys “a été créée en avril 2010 par la réunion de deux équipes. La première provient d’une start-up aux États-Unis qui avaient créé “Ubercart”, une solution de référence pour faire du commerce avec Drupal. Ubercart, déjà en open source, compte encore 50 000 utilisateurs aux États-Unis. L’équipe française était issue d’AF83, l’entreprise que j’avais créée en 2007, avec un savoir faire open source et social commerce. Ce sont les employés de la section Drupal qui ont rejoint la nouvelle structure“, explique le CEO.

En décembre 2010, l’entreprise a levé » un million de dollars auprès du fonds ISAI (dont l’un des fondateurs n’est autre que le très médiatique Pierre Kosciusko-Morizet). Elle est aujourd’hui proche de la rentabilité nous assure notre interlocuteur. Il explique : “Notre mission était de faire une nouvelle solution e-Commerce adapté aux marchés américain et européen, visant les petits et gros marchants, donc très flexible et très adaptable. Notre idée est : ‘il faut que le logiciel s’adapte au workflow interne des entreprises et non l’inverse.‘”

Pour créer Drupal Commerce, Frédéric Plais et son équipe ont totalement réécrit Ubercart. Ce travail, débuté fin 2009, a abouti à une version bêta en mars 2011, et à la publication de la version stable “1.0” en aout dernier. Elle continue d’évoluer, la version 1.2 venant d’être publiée.

Drupal Commerce, c’est quoi ?

Concrètement Drupal Commerce est un système de gestion de contenu (CMS) dédié aux sites de e-Commerce « tournant » sur CMS Drupal (l’un des plus connus et les plus réputés pour sa puissance plus que pour sa simplicité d’utilisation).

Drupal Commerce est une extension totalement open source de Drupal, résume Frédéric Plais. Aujourd’hui il y a beaucoup de CMS qui proposent des systèmes de plugins qui ajoutent des fonctions commerce, des fonctionnalités indépendantes. Ils forment des ponts entre le CMS et ces modules, mais travaillent côte à côte. Nous ce n’est absolument pas ce principe. Nous sommes une extension totalement intégrée à Drupal. Du coup, tous les 12 000 modules – open source – qui fonctionnent avec Drupal fonctionnent avec Drupal Commerce.”

Pourquoi le choix de Drupal ? Pour le CEO, parce que le CMS existait déjà, qu’il était déjà très riche, doté de bonnes fonctionnalités de mise en valeur du contenu et surtout pour sa puissance d’adaptation réputée. Sa principale alternative, WordPress, est nettement plus simple d’utilisation mais est moins recommandé pour la gestion de « gros » sites. D’autres alternatives existent cependant, et elles sont nombreuses : Joomla, Typo 3, etc. Sans compter les CMS 100% hébergés et en ASP ou en SaaS (comme Wmaker).

Bien que ce CMS n’ait pas été conçu dès l’origine pour le e-commerce, Frédéric Plais précise : “la différence entre un site marchand et un site de contenu repose sur peu de choses : la gestion des achats et des paiements, des stocks, de la comptabilité… Une des plus grosses problématiques d’un site marchand est la gestion du catalogue. Il faut pouvoir facilement créer de nombreuses pages de contenu riches et bien faites. C’est là, la vrai force de la gestion induite par CMS“.

Les partenaires de Commerce Guys : les intégrateurs

Dans le business model de la startup le logiciel est totalement gratuit. Le CMS est open source, sous licence GPL. Tous les modules dépendent de la même licence, le chiffre d’affaires de l’entreprise provenant de la vente de services, y compris d’ailleurs celui du SaaS.

Ce que les gens paient, c’est l’intégration, et le support. Le support est notre première activité, explique Frédéric Plais. Notre rôle n’est pas de développer les sites marchands. Nous avons pour cela un réseau d’intégrateurs et de Web Agencies que nous formons et accompagnons, et que nous alimentons en leads.”

Ces intégrateurs font partie du « Partner’s Program » de Commerce Guys. Pour l’heure, on en compte une vingtaine, principalement aux États-Unis et en France, et de plus en plus en Europe. Soit de “petits” intégrateurs de 30 à 40 développeurs, soit des acteurs de plus grande taille, souvent internationaux comme Capgemini, Smile, FullSix, etc.

L’adhésion au programme est pour l’heure gratuite, et le restera encore un moment. Commerce Guys demande juste aux partenaires “de s’impliquer”, et en échange nous joignons nos efforts aux leurs en avant-vente. “Pour les clients c’est un gage de succès de voir un éditeur fortement impliqué auprès de l’intégrateur.” Les partenaires bénéficient aussi de prix avantageux sur les formations.

Une forme d’accréditation sera certainement mise en place quand ce réseau se sera développé, mais il reste pour l’instant suffisamment petit pour tout cela reste informel. Quand Commerce Guys a formé des développeurs et les a vus travailler, il les recommande aux prospects ou leads reçus…

Quel avantage pour les partenaires ?

La création de valeur est extrêmement forte pour les intégrateurs, car tout est gratuit : le CMS, les modules, tout. Et surtout, la puissance de feu de Drupal Commerce est extrêmement puissante et permet vraiment de faire le site le plus adapté à un client.

Mais ce réseau va devoir grossir très vite. Drupal Commerce a recruté “10 000 utilisateurs en quelques mois, depuis le lancement en août. La semaine dernière, nous avons vu 800 nouveaux sites se créer !

La puissance de feu de Drupal fait que parmi ces clients se trouvent aussi bien de petits sites créés en quelques jours que de très « gros » utilisateurs comme Royal Mail (la poste anglaise) ou le groupe Mattel, avec son site e-Commerce “USAopoly”.

Pour les intégrateurs et les Web Agencies, l’avantage est de rentrer sur un marché qui décolle à une vitesse hallucinante. On n’arrive pas à répondre à toute la demande…,” assure Frédéric Plais. Ce, d’autant plus que les experts Drupal n’ont besoin que de quelques jours pour maitriser Drupal Commerce.

Cependant, le créateur de Commerce Guys avoue que son projet “n’est pas une solution aussi accessible que d’autres, il faut une expertise technique. Il y a un vrai investissement pour apprendre à se servir de Drupal, mais une fois qu’il est fait, la plate-forme offre une puissance qui va bien au delà des autres.” Il ajoute : “On ne conseille pas aux sites de e-commerce de créer eux-mêmes leur site avec Drupal. Il faut vraiment passer par les intégrateurs. Mais pour le client, administrer le site une fois construit ou ajouter un module est à la portée d’un webmaster.”

Face à la concurrence, l’accessibilité est donc le point faible de la solution et F.Plais recommande du reste de faire appel à d’autres CMS, y compris Open Source, pour certains usages précis. Mais il pointe à contrario le manque d’adaptabilité de leurs sites « clé-en-main ». Et il conclut : “Drupal c’est du vrai Open Source, totalement libre. Tout est gratuit pour l’intégrateur. Magento lui compte surtout sur sa version entreprise, et dans Prestashop –ndr : également l’un des leaders du secteur, – tous les modules sont payants.”