La Bourse de Paris se lance dans les crypto-monnaies

Qu'est-ce que Brand Voice ?
Produits & Services

Entre la Bourse de Paris et le marché des crypto-monnaies, ça n’a jamais été le grand amour.

 Pourtant en rivalité depuis quelques années, les deux ont décidé de trouver un terrain d’entente. Aussi, depuis le 1er juin 2021, il est désormais possible de trouver des bitcoins au sein de la Bourse de Paris.

Une première sur le marché français

Pour la toute première fois, la Bourse de Paris se diversifie et lance des produits cotés adossés à des crypto-monnaies. Une annonce étonnante, faite le 30 mai par l’opérateur boursier européen Euronext. En effet, quatre émetteurs (VanEck, ETC Group, WisdomTree et 21Shares) ont été sélectionnés par la Bourse de Paris pour proposer aux investisseurs des échangeables qui évoluent en fonction d’un panier de titres indexés sur diverses crypto-monnaies.

S’il n’est pas encore possible de directement acheter des bitcoins via la Bourse de Paris, 21Shares a précisé dans un communiqué qu’il sera désormais possible d’acheter des parts de « trois trackers sont les sous-jacents sont le bitcoin et l’ethereum », deux monnaies virtuelles particulièrement célèbres et surtout très stables. De leur côté, VanEck, ETC Group, WisdomTree seront non seulement cotés à Paris, mais aussi à la Bourse d’Amsterdam.

Inquiétude après le petit krach de mai

Si le marché des crypto-monnaies est extrêmement rentable de manière générale, les monnaies virtuelles restent particulièrement volatiles… Aujourd’hui, le marché est estimé à environ 1 300 milliards de dollars. Cependant, ce dernier subit très souvent des chutes vertigineuses qui ont le don d’inquiéter les investisseurs. En avril 2021, le bitcoin avait d’ailleurs franchi un record historique de près de 65 000 dollars avant de sombrer un mois plus tard, suite aux annonces retentissantes du milliardaire américain Elon Musk.

Malgré le fait d’être passé à deux reprises sous la barre des 35 000 dollars, le bitcoin, crypto-monnaie la plus célèbre à ce jour, observe une augmentation de 400% en l’espace d’un an seulement. Preuve que les confinements à répétition ont motivé beaucoup de gens à se lancer dans l’achat et la vente des monnaies virtuelles.

Mais le risque permanent de voir le cours du marché chuter continue d’inquiéter. Aussi, les investisseurs préfèrent rester méfiants.

Des offres déjà existantes

Si c’est une grande première pour les marchés financiers français, des offres similaires existent déjà à l’étranger et notamment en Autriche, en Allemagne et en Suisse où 21Shares a aussi proposé des obligations entièrement garanties par les actifs sous-jacents, eux-mêmes stockés sur la plate-forme Coinbase.

Inscrits à la Bourse de Vienne depuis septembre 2020, ces produits sont donc accessibles pour les investisseurs privés et institutionnels. Aussi, ces derniers peuvent investir dans ces produits via leurs comptes réguliers. L’avantage est qu’ils n’ont pas besoin d’un portefeuille crypto pour stocker et sécurisé leurs devises. En effet, étant donné que les échanges en Bourse sont déjà particulièrement bien protégés, ces produits apparentés aux crypto-monnaies seront, eux aussi, tout autant surveillé et réglementés. D’autre part, la Bourse tient à conserver sa transparence sur les chiffres, en continuant de transmettre régulièrement des informations en temps réel à tous les investisseurs.