Stormshield et Panda Security coopèrent en Europe

News Channel

Fournir aux partenaires et clients une offre unifiée de protection des réseaux et postes de travail « 100% européenne ». C’est l’ambition de Stormshield et Panda Security.

Sur un marché européen de la cybersécurité à forte dynamique concurrentielle, Stormshield, filiale d’Airbus Defence and Space, et l’éditeur espagnol Panda Security veulent peser davantage. Pour ce faire, les deux partenaires ont officialisé leur partenariat stratégique. Il s’agit à la fois d’une coopération technologique et de la promotion d’une offre commune de sécurité d’infrastructures numériques.

Dans le cadre de cet accord, le service de cybersécurité Adaptive Defense de Panda Security complète l’offre existante Stormshield Endpoint Security. La solution de protection des terminaux, postes de travail et serveurs de Stormshield. Par ailleurs, les solutions UTM (Unified Threat Management, ou gestion unifiée des menaces) et firewalls de la gamme Stormshield Network Security sécurisent les réseaux de clients de Panda Security. « Cette solution apporte une réponse pertinente et globale couvrant les infrastructures traditionnelles, industrielles et cloud », déclare Juan Santamaria, directeur général de Panda Security.

De son côté, Matthieu Bonenfant, directeur marketing de Stormshield, met l’accent sur la volonté des deux groupes « de proposer une offre européenne de grande envergure pour sécuriser de bout en bout les environnements [des] clients ». Leur but consiste à prévenir les intrusions et protèger des menaces un plus grand nombre d’organisations. L’offre cible à la fois les entreprises et les partenaires qui gèrent à distance la sécurité de leurs clients.

GDPR et ransomwares

Les récentes séries d’attaques par ransomware (Wannacry en mai 2017, Petya/GoldenEye en juin) ont rappelé au monde l’urgence d’une sensibilisation des effectifs aux enjeux de cybersécurité. Elles ont aussi aiguisé l’appétit des éditeurs de logiciels de sécurité informatique et de leur écosystème. Car les entreprises et les administrations investissent pour affronter une menace qui peut bloquer leur activité et leur coûter cher.

Stormshield et Panda citent, à ce propos, une enquête du Ponemon Institute sponsorisée par IBM. Selon l’enquête, le coût moyen des violations de données pour les entreprises aurait atteint 3,7 millions d’euros par incident en 2016. Un chiffre en hausse de 5% par rapport à l’année précédente et de 29% depuis 2013. Notons que pour cette enquête, 383 organisations et grands groupes dans 12 pays, dont la France, ont été interrogés.

En Europe, la mise en oeuvre en 2018 du Règlement général sur la protection des données (GDPR) rend plus pressante encore la sensibilisation des organisations aux enjeux de cybersécurité. Le partenariat Stormshield / Panda Security s’inscrit dans ce contexte.

Lire également :

Face à Petya/GoldenEye, la recette anti-ransomware de Stormshield

Quel programme propose Kaspersky aux fournisseurs de services gérés

crédit photo © Visual Content via Visualhunt / CC BY

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur