HPE acquiert Simplivity, et défie Cisco

News Channel

Le marché de l’infrastructure hyperconvergée est bousculé par ses plus grands acteurs, dont Hewlett Packard Enterprise (HPE), qui rachète Simplivity et fait de l’ombre à Cisco.

Hewlett Packard Enterprise (HPE) a annoncé, mardi 17 janvier, acquérir une jeune pousse  du stockage défini par logiciel, Simplivity, pour 650 millions de dollars. Cette somme est bien inférieure aux 4 milliards de dollars pressentis par certains… Une bonne affaire ? L’opération, saluée par les marchés, permet à HPE de contrer Cisco dans l’infrastructure hyperconvergée.

L’acquisition de Simplivity devrait être bouclée au second trimestre de l’exercice fiscal 2017 de HPE. « Cette transaction augmente les capacités software-defined de HPE et s’inscrit parfaitement dans notre stratégie visant à rendre l’IT hybride simple pour les clients », a déclaré par voie de communiqué Meg Whitman, présidente et CEO de la multinationale américaine.

Rassurer clients et partenaires

HPE propose déjà ses propres systèmes hyper-convergents (HC 380 et HC 250) associant capacités de calcul, de stockage et virtualisation, mais l’entreprise s’appuie sur des solutions tierces pour le stockage défini par logiciel. En rachetant Simplivity, le groupe disposera de solutions internes. À l’attention des partenaires et des clients de la jeune pousse créée en 2009, HPE indique qu’il n’y aura pas de changement immédiat dans la feuille de route des produits de Simplivity. Le groupe ajoute qu’il va continuer à proposer ses  propres systèmes HC 380 et HC 250 à son écosystème. Parallèlement, l’entreprise informatique proposera, à partir du second semestre 2017, une gamme de systèmes HPE Simplivity hyperconvergés basés sur les serveurs HPE ProLiant.

Nutanix et Cisco en ligne de mire

Le rachat de Simplivity par HPE peut bousculer le marché. S’y activent des acteurs comme Nutanix, « licorne » entrée en bourse en septembre dernier, EMC (avec son offre hyperconvergée VxRail) ou encore Cisco. L’équipementier a longtemps multiplié les accords OEM avec différents acteurs, dont Simplivity. Mais, au printemps dernier, l’équipementier a lancé sa propre infrastructure hyperconvergée (Hyperflex), en s’appuyant sur les logiciels de son partenaire stratégique Springpath.

Et chacun veut sa part du gâteau. HPE table sur une croissance du marché des systèmes hyperconvergés de 25% par an, un taux qui permettrait d’atteindre les 6 milliards de dollars en 2020.

Lire également :

Gérald Karsenti nommé vice-président ventes EMEA de HPE
Cisco: « avec HyperFlex, nos partenaires passent du diesel à l’essence ! »


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur