Le Responsive Design, un atout pour les sites Web des marques

Distribution
Yann Rivoallan

Le Cofondateur de The Other Store préconise auprès de ses clients l’adoption du Responsive Design. Il explique pourquoi dans cet avis d’expert.

Yann Rivoallan
Yann Rivoallan

Par Yann Rivoallan, co-fondateur The Other Store

« La révolution mobile est en marche. Les derniers soldes d’été l’ont encore prouvé…  Durant les premières heures, les taux de transformation sur les sites de vente en ligne que nous gérons ont été systématiquement plus élevés sur les tablettes que sur les ordinateurs », observe Yann Rivoallan.

« En moyenne 27% du trafic provenait de mobiles, c’est-à-dire de smartphones ou de tablettes et 20% du chiffre d’affaires online ont été effectués sur ces supports. Les paniers moyens ont même été supérieurs de 5 à 10 % à ceux qui ont été réalisés sur des ordinateurs. Avec une analyse plus fine, on s’aperçoit que ce sont les tablettes qui favorisent ce passage à l’acte d’achat. Les smartphones sont encore peu utilisés jusqu’au paiement, mais avec l’arrivée des nouvelles solutions de e-paiement qui seront proposées par Apple, Google, Paypal et d’autres acteurs, les choses devraient bouger ».

Les constatations dressées par The Other Store pendant ce début des soldes confirment des chiffres issus d’une étude menée par ABI Research indiquant que le marché mondial du m-commerce devrait représenter le quart de l’ensemble des revenus de l’e-commerce à la fin de l’année 2017.

Les soldes ou les ventes événementielles, favorisent bien sûr ces achats « en mobilité », réalisés par les consommateurs qui ne veulent pas rater une bonne affaire. Mais ce nouveau comportement d’achat devrait se généraliser comme l’explique Yann Rivoallan. « En 2013, pour la 1ère fois, les ventes de tablettes devraient dépasser les ventes de PC et on compte déjà 25 millions de détenteurs de smartphones en France. L’arrivée de la 4 G qui rend les échanges beaucoup plus fluides, quasiment simultanés, va aussi favoriser ce nouveau mode d’achat ».

Pourtant, malgré ces perspectives commerciales, plus de 90% des sites d’e-commerce ne sont pas encore optimisés pour les mobiles. Les conséquences sur les comportements sont immédiates : plus de la moitié des « mobinautes » quittent un site qui n’a pas été optimisé pour leur mobile. Pire, 48% en gardent une image négative.

Le « responsive design » une technologie préconisée par THE OTHER STORE pour ses clients

« Pour éviter ces situations et fidéliser leurs clients, les marques ont plusieurs solutions : développer des applications que les mobinautes devront télécharger, créer des sites mobiles ou encore s’appuyer sur la technologie du « responsive design ». C’est cette dernière solution que nous préconisons », raconte Yann Rivoallan. « Sans rentrer dans les détails techniques, le « responsive design » va permettre au site web de s’adapter automatiquement à toutes les résolutions d’écrans. Le coeur du site ne change pas. C’est un système de blocs qui se déplacent et qui s’adaptent à la taille des écrans».

The Other Store a déjà déployé cette technologie pour les sites de Bonton, Claudie, Pierlot, Freeman T Porter, Izac, Merci et bientôt tous les sites gérés par l’agence seront concernés. « L’avantage pour les marques c’est qu’ensuite il n’y a plus de développements à faire et très peu de maintenance à effectuer et pour les consommateurs, c’est sans contrainte et transparent. Ils gardent la même expérience d’achat quel que soit le support utilisé », précise Yann Rivoallan. « C’est une évolution majeure dans le design des sites web. Elle est d’autant plus importante que d’autres écrans connectés arrivent et vont contraindre les marques à faire évoluer encore leurs sites marchands. La télévision connectée a commencé à investir les foyers français. Un tiers en sont déjà équipés. Et d‘autres révolutions sont en cours. Bientôt on pourra aussi surfer et acheter sur le Web avec les « Google Glass », les lunettes à réalité augmentée de Google ! ».

Co-fondateur et directeur général en charge du développement de The Other Store, Yann Rivoallan, 39 ans, est diplomé de l’ESCP Europe. Après avoir fondé une agence de photographe en 1997, Yann s’est passionné pour la mode et le luxe. Fin connaisseur de cet univers, il est capable de déterminer pour chaque marque son potentiel de chiffre d’affaires en ligne et de mettre en place les leviers qui assurent sa réussite.

A propos de The Other Store
Agence e-Retail créée en 2008 par Candice Delorme, Yann Rivoallan et David Sobel, , The Other Store développe pour de nombreuses marques de la Mode, du Luxe et de la Décoration leurs ventes en ligne en leur apportant des compétences dont elles ne disposent pas en interne et leur fait profiter d’un marché en forte croissance. En cinq ans, cette entreprise française est devenue un acteur incontournable sur le marché du e-Retail comptant désormais une quinzaine de marques de renom dans son portefeuille dont American Retro, Bonton, Claudie Pierlot, Freeman T Porter, Naf Naf, Merci, Pyrenex, Sinequanone, Izac, Paul & Joe. The Other Store dont le chiffre d’affaires (8 millions d’€ en 2012) devrait doubler cette année s’est fixé un objectif à 4 ans de 40 à 50 millions d’€ avec un portefeuille d’une cinquantaine de clients.