Eset et Eptimum mettent la sécurité sur abonnement en vedette

Stratégies Channel

L’éditeur et le spécialiste de la distribution dématérialisée de logiciels viennent de lancer de concert une offre d’abonnement mensuel à la demande pour l’antivirus Nod32 et la suite de protection ESS.

L’offre, qualifiée d’originale, vise à protéger les postes de travail à la demande. Soit l’occasion pour  l’utilisateur d’acquérir à un prix modique, la licence d’utilisation d’Eset Nod32 ou Eset Smart Security pour une durée d’un mois renouvelable sans engagement de durée.  Une avancée que l’on doit à Eptimum déjà partenaire d’Eset et d’Athena Global Services, son distributeur attitré. La solution est présentée comme idéale pour les personnes désireuses de poursuivre à moindre coût une version d’évaluation ou de garantir la protection de leur équipement pour une période limitée. Ce, de façon instantanée. L’offre concerne aussi bien l’environnement Windows (XP, Vista, Windows 7) que les systèmes d’exploitation Mac et Linux. Et son prix démarre à 3 euros TTC / mois !

Présente depuis le site d’ESET France, au travers de la marque « Eset en abonnement », la solution concerne l’ensemble de l’offre Grand Public de l’éditeur. Benoît Grunemwald, Directeur Commercial d’Athena Global Services, représentant la marque Eset en France, déclare : «  Cette offre qui vient compléter notre système d’abonnement classique constitue une vraie réponse aux Antivirus dits gratuits. Grace à cette formule à la demande, le consommateur va pouvoir, en toute souplesse et sans engagement, tester et apprécier nos produits ».

De son côté, Olivier Ingles, le Directeur Général d’Eptimum que nous avons rencontré récemment, déclare : « En qualité de spécialiste de la Distribution par téléchargement de logiciels utiles, il était tout naturel de répondre aux évolutions du marché et des demandes des clients finaux. » Il ajoute : « C’est une innovation majeure que nous réalisons aujourd’hui avec Eset. Elle marque une première étape dans cette nouvelle approche de la commercialisation de logiciels à la demande. »

A propos d’Eptimum et d’Olivier Ingles

Le marseillais Olivier Ingles gravite dans les milieu IT depuis un quart de siècle, qui l’ont vu notamment passer par un grand éditeur de logiciels de gestion (Saari, aujourd’hui Sage), de grandes entreprises internationales dans la téléphonie mobile (Motorola, LG) et puis déjà dans la sécurité (il était à la division grand public de Symantec de 2006 à 2009). Aujourd’hui à la tête d’Eptimum qui emploie 27 personnes (l’entreprise a été fondée par deux anciens de Nexway), Olivier Ingles évoque le métier d’Eptimum en insistant sur l’ensemble des canaux de distribution explorés. Ils sont au nombre de quatre : la marque blanche pour les grands éditeurs notamment dans le domaine de la sécurité (Bitdefender, Trustport, Doctor Web, …), la marque blanche pour des portails Web (comme Abix ou 01net), la distribution via le propre site d’Eptimum (pour le compte de Gdata, Eset et surtout Microsoft ) et enfin les revendeurs « traditionnels » décidés à mettre un pied du côté obscur de la force…

Eptimum c’est une base clients de 400 000 comptes (en B2B et B2C) et pas moins de 800 revendeurs. Pour Olivier Ingles, l’offre d’Eptimum – soit la distribution dématérialisée par téléchargement – c’est l’étape nécessaire pour beaucoup avant de basculer dans le Cloud. Il indique que 80% du CA réalisé par le domaine de la sécurité informatique se fait aujourd’hui en téléchargement, et que les autres utilitaires ne sont pas loin derrière. Et quand on lui demande ce qui le distingue de ses concurrents dans le secteur, il répond : « Nous n’avons pas de plateforme de téléchargement. Ce que nous proposons c’est un puissant moteur e-commerce, cela nous permet d’être complets, de proposer aussi bien de l’immatériel (du téléchargement pur) que de la boite. C’est notamment un argument qui plait beaucoup aux revendeurs qui ne perçoivent pas en nous une menace mais un partenaire pour faire du business. »