Après l’activité câble de Texas Instruments, Intel se paie au prix fort McAfee !

Stratégies Channel

Et encore un rachat, un… Et pas des moindres. Intel met ses actionnaires en fusion avec l’annonce de l’acquisition, en numéraire, pour plus de 7 milliards de dollars de l’éditeur spécialiste de la sécurité McAfee ! Intel dit vouloir, avec ce rachat, mettre tous les atouts de son côté afin de renforcer la sécurité de ses produits, notamment les composants communicants sans fil.

Intel continue d’exploiter son trésor de guerre en emplettes de toutes tailles et dans des genres variés. Ainsi, après avoir repris la division câble de Texas Instrument (voir nos éditions précédentes), le premier producteur mondial de puces électroniques vient d’annoncer la signature d’un accord de rachat définitif de la société McAfee !

Pour ce faire, Intel va devoir payer, qui plus est en numéraire, la modique somme de 48 dollars l’action, soit une opération estimée à 7,68 milliards de dollars, mais sans doute plus proche de 7,3 milliards de dollars (près de 6 milliards d’euros). Dans tous les cas, il s’agit-là d’une somme énorme ! Et d’un risque majeur, aussitôt sanctionné dans les premiers échanges à Wall Street par une dégringolade de l’action Intel. Il s’agit en effet de l’une des plus grosses acquisitions de ces dix dernières années dans l’industrie informatique… Et une belle opération pour les actionnaires de McAfee, dont le cours du titre ne dépassait pas, au moment de l’annonce, les 30 dollars.

Si l’opération va à son terme, et on ne voit pas trop ce qui pourrait la faire achopper, l’éditeur de sécurité, particulièrement connu pour ses antivirus, deviendra une filiale à 100% d’Intel et dépendra directement de la division Software et Services. Reste bien entendu à ce que les actionnaires de McAfee valident l’offre. Et là encore on ne voit pas ce qui les retiendrait de faire une aussi belle opération financière…

Motivation… Des actionnaires qui rient, d’autres moins…

A travers cette acquisition, Intel dit entendre renforcer la sécurité de ses solutions, notamment sur le marché des composants sans fil. La sécurité fait partie, avec l’optimisation de la consommation énergétique et la connectivité, des priorités de développement de l’entreprise dirigée par Paul Otellini. Et la sécurité n’est pas exclusive aux PC, elle devient indispensable pour des millions d’objets communicants qui se connectent désormais à Internet: les téléphones mobiles, bien sûr, mais aussi tous les composants de communication présents dans les téléviseurs, les automobiles, les appareils médicaux, etc. Un marché aux potentialités immenses.

« Avec l’expansion rapide de la croissance à travers une vaste gamme de périphériques connectés à Internet, de plus en plus des éléments de notre vie ont migrés en ligne, commente Paul Otellini. Par le passé, se sont l’efficacité des performances énergétiques et la connectivité qui ont défini les exigences informatiques. A l’avenir, la sécurité va les rejoindre en tant que troisième pilier de ce que les gens attende des usages informatiques. »

Fondée en 1987, McAfee dispose d’un large portefeuille d’applications de sécurité tant en direction des postes client que des serveurs et, bientôt, des smartphones. Environ 6 100 employés travaillent pour l’entreprise également installée à Santa Clara (un élément non négligeable dans le rapprochement des deux entités). Elle avait généré en 2009 pas moins de 2 milliards de dollars de chiffres d’affaires, avec une rentabilité correcte. Une activité saine, donc, confirmée par les analystes financiers.

On peut cependant s’interroger sur le fait qu’Intel ait préféré effectuer l’acquisition en cash plutôt que par échange d’actions. Une stratégie qui perturbe visiblement les actionnaires d’Intel. Ce jeudi après-midi, son action chute de 3,11% à 18,98 dollars.

Mise à jour: Une vidéo en anglais d’explication du duo Intel-McAfee