Nicolas Moëns: « I.R.I.S. Powerscan 8.0 inaugure la tarification corrélée à la vitesse de numérisation »

Stratégies Channel

A l’occasion d’une conférence de presse organisée début juin à Paris, I.R.I.S a présenté sa nouvelle solution professionnelle Powerscan 8.0 qui apporte de nombreuses nouveautés et beaucoup d’améliorations par rapport à la version précédente. A cette occasion, nous avons pu interroger Nicolas Moens (VAR-OEM Account Manager pour le BeNeLux et France).

Channel Insider Vous venez de présenter Powerscan 8.0. Pouvez-nous préciser en quelques mots en quoi elle se distingue des solutions de numérisation, d’indexation et d’OCR du marché ?
Nicolas Moens Il s’agit d’une solution très conviviale permettant la révision des docs scannés, l’indexation et la séparation des documents ainsi que l’archivage des documents.
Les avantages:
– pouvoir scanner avec tout scanner (actuellement TWAIN et TWAIN VRS – plus tard ISI aussi)
– permettre une identification des documents et des lots, pouvoir indexer les documents de manière automatique ou manuelle (OCR à la volée) dans la même fenêtre et ce avec des index différents par type de lots et ou type de documents
– séparer les documents/lots sur base de barcode ou de zone OCR
– rescanner des documents, visualiser les docs/lots scannés dans une arborescence simple, renommer les documents/lots sur base d’index ou de zones OCR/barcode/ICR, processer les lots dans des formats de sortie différents (simple image, PDF avec OCR (PDF image sur texte), fichiers texte pur, sorties multiples, image multipage tiff….)
– inclure IRISPdf permettant de générer plusieurs types de fichiers en parallèle dont les PDF/A et PDF iHQC

Quelles sont ses cibles principales ?
Les services bureau, les VARs mais aussi tout utilisateur devant scanner ses documents pour archivage ou indexation.

Pouvez-nous nous préciser l’intérêt de la technologie intégrée d’Hyper Compression ?
La technologie iHQC (pout Intelligent High Quality Compression) permet de comprimer les documents scannés et ainsi d’obtenir des tailles de fichier fort petites tout en conservant la qualité de scanning et les couleurs. Cela permet d’archiver les documents dans un format PDF ou XPS de taille réduite en gardant la couleur et la qualité !
Avantages par rapport à la taille des fichiers :
– Réduction de l’espace de stockage
– Plus grande facilité pour le partage de l’information : Facilité d’envoi des fichiers par e-mail, facilité d’upload et download, moins de problème de bande passante
Avantages par rapport à la qualité de l’image :
– Grande lisibilité de l’image
– Accès à certaines informations en couleur qui auraient disparues lors d’un scanning en noir et blanc (logo, filigrane, couleurs pâles, arrières plans de chèques avec nom de la banque, etc)
Aujourd’hui donc, grâce à cette technologie, l’on n’est plus obligé de scanner en noir et blanc pour éviter d’avoir de grosses tailles de documents !

Vous supportez également plus de 120 langues pour le moteur d’OCR intégré (dont le Russe, le Grec, le Japonais, l’Hébreu et l’Arabe). Etes-vous les seuls sur le marché à proposer cette possibilité (via modules optionnels) ?
Nous ne sommes pas les seuls mais nous avons une approche différente de nos concurrents qui nous permet de mieux analyser le document et ainsi d’accroître le taux de reconnaissance. Néanmoins nous sommes en avance sur nos concurrents pour ce qui est de la reconnaissance de l’arabe ! Vous avez insisté, au cours de votre présentation, sur le fait que la solution indexait les documents non pas en noir et blanc mais en couleur.

En quoi est-ce révolutionnaire ?
Le module I.R.I.S. iHQC permet, en effet, de compresser des documents en fichiers PDF et XPS couleur hyper compressés avec indexation de texte sans rien perdre en qualité. En d’autres termes, jusqu’à aujourd’hui, pour bénéficier de la taille d’archivage la plus intéressante, les sociétés choisissaient généralement la numérisation en noir et blanc plutôt qu’en couleur. En effet, pour la même résolution, il existe une différence considérable entre la taille d’un fichier image numérisé en couleur, et la taille d’un fichier image numérisé en noir et blanc. Grâce à la nouvelle technologie de compression d’I.R.I.S., il est à présent possible d’obtenir des images compressées en couleur dont la taille de fichier est inférieure à celle des images compressées en noir et blanc ! Par conséquent, vous avez désormais la possibilité de conserver les informations importantes contenues dans les composants couleur du fichier Vous obtenez une image couleur de votre document de petite taille sans rien perdre en qualité.

La tarification proposée est originale puisque les prix varient de 359€ à 14990€ pour le même produit et sans limitation de volumes. Expliquez-nous pourquoi vous avez choisi comme critère de tarification la vitesse de numérisation.
Nous avons choisi la vitesse de numérisation comme critère de tarification pour couvrir les besoins spécifiques des petites et des grandes entreprises. IRIS Powerscan est totalement adapté aux besoins du client et supporte la plupart des numériseurs du marché. Même si l’activité d’un de nos clients se développe dans le futur, il pourra toujours continuer à travailler avec la première version du produit acquis. Il lui suffira d’ “upgrader” celle-ci pour augmenter sa vitesse de traitement si le volume des documents à traiter évolue de façon substantielle. IPWS est donc une solution plus abordable pour la majorité des sociétés car adapté à leur besoin en vitesse de traitement et non pas, comme chez nos concurrents, limitée par un volume de traitement prédéfini. Tous nos produits professionnels tels que l’IRISPowerscan, mais également IRISPdf et IRISCapture PRO, restent très bien positionnés sur le marché car nous proposons des solutions qui améliorent la productivité des entreprises et administrations, leur permettant d’augmenter la qualité du service et/ou de réduire les coûts.

Votre mode de distribution est particulier, puisque vos solutions sont commercialisées d’une part en indirect, notamment via un réseau étendu d’intégrateurs et de VARs, d’autre part en direct quand il s’agit notamment de traiter avec les grands comptes. Quels sont les buts d’une telle dichotomie ?
Le territoire visé est tellement vaste qu’il nous permet de commercialiser nos solutions de manière directe, mais également en nous appuyant sur notre réseau de VARs. Notre but, en définitive, n’est pas de mettre ces modes de distribution en concurrence, mais plutôt d’avoir un angle d’action très large vu la spécificité de nos produits et solutions professionnels. Certains VARs sont très spécialisés verticalement, et se focalisent sur des marchés très précis (hôpitaux, éducation, etc.) alors que d’autres opèrent dans un canal plus conventionnel. Cette diversité est nécessaire pour couvrir la variété des marchés que nous touchons, et nous sommes d’ailleurs toujours à la recherche active de nouveaux VARs en France. Il est bon de noter que nous adoptons le même mode de distribution dans tous les pays où nous avons une filiale.

Quels outils techniques, marketings ou commerciaux mettez-vous à leur disposition pour faciliter le travail de vos partenaires ?
Des moyens techniques : Démo kits de nos produits, programmes de maintenance, ajournement des logiciels et différents niveaux de support technique, VAR training – formations de 3 jours sur site (I.R.I.S.), accompagnement des projets via nos ingénieursn certification de nos VARs, accès à notre extranet.
Des moyens marketings : outils de type flyers, démos, banners, product sheets, etc., co-marketing dans le cadre de cas clients : communication sur les succès commerciaux remportés ensemble, accompagnement lors d’événements, …

S’agissant de votre activité OEM, qui est très importante, quels sont vos objectifs à court terme ? Vos partenariats avec HP, Kodak et Adobe notamment sont-ils appelés à prendre encore de l’ampleur ?
Nos nombreux partenaires OEM poursuivent leur développement, et notre objectif est de nous adapter à leurs besoins et de fournir des produits et solutions de plus en plus performantes qui nous permettront d’entretenir nos liens avec des entreprises qui sont devenues des partenaires historiques d’I.R.I.S. Vous citez entre autres HP, Kodak ou Adobe, qui sont bien évidemment des interlocuteurs privilégiés d’I.R.I.S. A noter également des noms comme eCopy, l’un des leaders du marché du pilotage de Périphériques Multi-Fonctionnels (numériseurs – imprimantes – copieurs – fax) pour qui nous développons non seulement des logiciels OCR et des applications de traitement de documents en amont de la chaîne de numérisation, mais également un partenariat commercial actuellement en gestation. Tous les grands producteurs de scanners mais également de copieurs professionnels développent des lignes de produits offrant de plus en plus un traitement du document allant bien au-delà de la simple copie ou du simple scanning. On se dirige vers des produits offrant à l’utilisateur professionnel un workflow documentaire lui permettant de transmettre directement son document à partir du poste de scanning. Dans un tel environnement, les technologies I.R.I.S. d’OCR, d’indexation et de compression d’images prennent tout leur sens et son des outils indispensables aux scanners, MFPs et copieurs digitaux. L’activité d’I.R.I.S. en ce sens est extrêmement dynamique et réserve quelques surprises que nous aurons le plaisir de vous annoncer d’ici peu.

I.R.I.S. compte a ce jour plus de 500 salariés (vous étiez moins de 350 en 2006) et apparemment vous continuez à recruter massivement. Quels sont les profils que vous recherchez ?
En 2007, nous avons accueilli près de 150 nouveaux collaborateurs. En 2008, nous devrions continuer sur un chiffre similaire. Le recrutement et la rétention d’un personnel motivé et compétent, et qui partage les valeurs de notre société est un défi de taille. I.R.I.S. poursuit donc actuellement son recrutement massif, et les résidents français pourraient être intéressés par nos opportunités d’emploi en Belgique mais aussi en France (I.R.I.S. France) et au Luxembourg (I.R.I.S. Luxembourg). Les profils recherchés sont principalement à orientation technique (reconnaissance optique de caractères (OCR), reconnaissance intelligente de documents, partage de l’information et de documents et solutions d’infrastructure complexes) :
– Projets et consultance orientés applicatifs, documentaire : sales, pre-sales, analyste documentaire/fonctionnel/technique, analyste programmeur (environnement C++, Java et Microsoft principalement), chef de projet, database spécialist, web specialist.
– Projets et consultance orientés infrastructure, système : sales, pre-sales, technical specialist environnement storage, open systems (Unix, Linux, Microsoft), virtualisation et mainframe. Toutes nos offres d’emploi sont disponibles sur www.irislink.com/jobs

Quels sont les objectifs commerciaux que vous vous êtes fixés pour la fin de l’année 2008 et 2009 ?
Nous prévoyons que les vecteurs de croissance identifiés en 20

07 porteront leurs fruits en 2008, de sorte que nous tablons sur une nouvelle croissance de la marge brute, du résultat opérationnel et du résultat net. Entre autres, l’acquisition en novembre 2007 de Morningstar Systems aux Pays-Bas, un intégrateur leader sur le marché néerlandais de l’Enterprise Content Management (ECM) et de Docutec, leader en Allemagne sur le marché de la reconnaissance des factures et de la classification automatique de documents, nous donne entière satisfaction et contribueront pleinement à notre croissance en 2008. A ce sujet, vous pouvez visionner les déclarations du Top Management d’I.R.I.S., Pierre De Muelenaere, President & CEO, et Etienne Van de Kerckhove, CEO, lors de l’annonce des résultats annuels 2007 d’I.R.I.S. sur : http://www.irislink.com/results

Propos recueillis par Gérard Clech

Nicolas Moeis-Delval – PR Manager

Luc Bourdeau – VAR-OEM Account Manager

Catherine Rochigneux – Marketing Manager

Nicolas Sancinito – Marketing Product Manager

Nicolas Moens – VAR-OEM Account Manager