Getac et Trivalent partenaires dans l’informatique durcie

News Channel

Pour mieux différencier ses terminaux durcis de ceux de la concurrence, le fabricant Getac adopte la protection logicielle des données promue par le fournisseur américain Trivalent.

Les terminaux durcis – ordinateurs portables, tablettes et pocket PC – du fabricant taïwanais Getac ciblent des secteurs sensibles : défense, sécurité publique, santé, fabrication. Pour renforcer la protection logicielle attendue par les clients de ces industries, Getac a récemment officialisé son partenariat technologique avec le fournisseur américain Trivalent (ex-CyberReliant).

Dans ce cadre, les terminaux Getac intègrent la technologie de protection des données de Trivalent, L’approche « Data Alchemy » du fournisseur rend les données inutilisables par un tiers non autorisé. L’ensemble s’appuie sur le chiffrement, le hachage et le stockage sécurisé de données. Un stockage réalisé « sur le dispositif ou dans le Cloud pour répondre aux différentes exigences d’entreprises et d’agences gouvernementales », a déclaré Ermis Sfakiyanudis, CEO et cofondateur de Trivalent.

Avantage compétitif ?

X500 © Getac« Le partenariat de Getac avec Trivalent différencie davantage nos terminaux durcis et notre engagement pour la sécurité des clients, sur un marché hautement concurrentiel », a déclaré Rowina Lee, vice-présidente Global Sales & Business Development Center de Getac. L’entreprise compte Panasonic, Durabook (Twinhead), Xplore et Dell parmi ses concurrents. Selon Getac, les appareils de sa marque « seront les premiers dans l’industrie des terminaux durcis à offrir une protection de données de prochaine génération, fournissant ainsi la plateforme la plus sûre à nos clients ».

En France, les produits Getac sont distribués par : Ingram Micro, Elexo, Asialand, Elexience, Logic Instrument et Feeder SAS. On notera, enfin, que l’annonce du partenariat Getac / Trivalent intervient moins d’un an avant l’entrée en vigueur du Règlement européen sur la protection des données (GDPR).

Lire également :

Atos, RSA et d’autres rejoignent la C3 Alliance de CyberArk

2017 : les ventes de PC toujours en baisse… avant le rebond !


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur