Les PME sécurisent leurs données dans le cloud

Stratégies Channel
Serguei Beloussov, CEO d'Acronis

D’après le nouveau livre blanc réalisé par IDC pour Acronis, 65 % des sociétés utilisent un espace de stockage dans le cloud pour sécuriser leur stratégie de reprise d’activité après sinistre.

Serguei Beloussov, CEO d'Acronis
Serguei Beloussov, CEO d’Acronis

Le livre blanc « La progression de la complexité et du volume des données impose aux PME et aux ETI d’évoluer vers une nouvelle génération d’approches pour la protection des données» réalisée par IDC pour Acronis met en lumière l’importance du cloud dans la protection des données des entreprises. Plus de 65 % des sociétés utilisent le cloud pour sécuriser leur stratégie de reprise d’activité après sinistre. L’accès aux données de l’entreprise dans le cadre de la continuité de l’activité est un enjeu important aujourd’hui ainsi que le traitement des données.

L’étude a été menée auprès de plusieurs petites et moyennes entreprises de moins de 1 000 collaborateurs et de différents secteurs en France, Allemagne, Russie, Royaume-Uni, Corée du Sud, Singapour et aux États-Unis.

Les résultats montrent que 63 % des PME sondées en Europe occidentale sauvegardent une partie de leurs données dans le cloud. Aux Etats-Unis le score atteint 93 % des PME interrogées tandis qu’en Asie Pacifique seules 57 % des PME utilisent cette technologie.

« Cette étude démontre clairement que le monde de l’informatique évolue, et que les PME font face à une complexité sans précédent en matière de sauvegarde de données », souligne Eric Burgener, directeur de recherches en matière de stockage chez IDC.

« Le volume et les types de données évoluent en permanence, de même que le nombre de serveurs et de systèmes d’exploitation dans chaque société. Par conséquent, les responsables informatiques doivent relever de nouveaux défis pour garantir la sauvegarde et la protection des données, ainsi qu’une reprise d’activité rapide en cas de sinistre. »

On note aussi que près de 80 % des sociétés estiment que le coût engendré par une interruption de leurs activités s’élève à 15  000 euros par heure au moins, et plus de 20 % d’entre elles l’estiment à 75 000 euros au moins.

« Les données sont aujourd’hui plus abondantes, plus complexes et plus précieuses que jamais, » explique Serguei Beloussov, CEO d’Acronis. « C’est pour cela que nous avons mis au point le moteur Acronis AnyData, qui permet aux sociétés de toutes tailles de protéger leurs données et de leur garantir une restauration souple, rapide et exhaustive de leurs systèmes. Le coût engendré par une interruption d’activité peut se chiffrer en centaines de milliers voire en millions d’euro pour certaines sociétés, par conséquent les responsables informatiques doivent mettre en place des solutions de reprise d’activité après sinistre et de prévention en termes de perte de données. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur