Aastra dévoile les résultats de son étude « L’utopie technologique à l’épreuve des usages »

Tendances IT

Menée auprès de 1550 professionnels du secteur IT en 2012, le sondage Aastra éclaire sur les usages des nouvelles technologies de communication d’entreprise.

Jean-Denis Garo, directeur communication et marketing support d’Aastra France
Jean-Denis Garo, directeur communication et marketing support d’Aastra France

Aastra, fournisseur canadien de solutions ouvertes de téléphonie sur IP, de communications unifiées et de travail collaboratif, a sondé les professionnels de l’IT en 2012 afin de savoir si l’usage des nouvelles technologies de communication est une réalité en entreprise.

« La dernière édition de l’Aastra Open Tour fut une nouvelle occasion de rassembler notre écosystème IT : clients, prospects, prescripteurs, consultants, intégrateurs, distributeurs… », explique Jean-Denis Garo, directeur communication et marketing support d’Aastra France. « Qu’il s’agisse d’environnement, d’outils collaboratifs, de télétravail, des réseaux sociaux, des tablettes, de la vidéo ou encore du Cloud, nous avons souhaité analyser et décrypter la réalité ou l’utopie de ces grandes problématiques technologiques ».

Premier constat, les téléphones fixes ou mobiles sont toujours privilégiés.

49% des répondants considèrent que leur utilisation du téléphone reste inchangée. Ils sont également 24% à estimer qu’elle s’est même accrue. Les consultants sont les plus ‘accros’, avec 36% affirmant utiliser davantage leurs terminaux. Parallèlement et a contrario des perspectives de « la mort  prochaine de l’e-mail » face aux réseaux sociaux d’entreprise, 45% des sondés pensent que l’usage de l’e-mail restera indispensable.

Deuxième constat, la téléphonie en mode Cloud est un facteur d’adaptabilité.

56% des votants estiment que la téléphonie en mode Cloud représentera d’ici 5 ans 10% à 30% du marché, voire plus de 30% pour 24% des personnes interrogées.

Troisième constat, l’usage des tablettes intégrant des applications professionnelles est plébiscité.

69% des répondants envisagent l’utilisation des tablettes dans le cadre de leur fonction. De plus, 48% d’entre eux l’associent à la mise à disposition d’applications professionnelles de type vidéoconférence. 51% pensent que la vidéo doit être utilisée pour les réunions virtuelles et les appels simples entre collaborateurs.

Quatrième constat, le bureau virtuel est « nomade ».

Une large majorité des votants (82%) définit le bureau virtuel comme la capacité à s’affranchir totalement des contraintes de lieu et d’équipement pour accéder à son environnement de travail.
10% des personnes sondées conservent une conception ‘classique’ du bureau virtuel, dans laquelle le PC portable professionnel et les applicatifs qu’il embarque sont les clés d’accès à l’intelligence de l’entreprise.

Téléchargez ce nouvel handbook sur : http://support.aastra.fr/utopie/

Méthodologie :
Sondage réalisé en mars et avril 2012 auprès d’utilisateurs, de décideurs IT et Télécoms présents sur les 8 étapes de l’Aastra Open Tour. Il a totalisé 1550 réponses sur un échantillon d’entreprises françaises du secteur privé et public de toutes tailles (TPE, PME, GE, et TGE), de consultants et d’intégrateurs – distributeurs.

 

 

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur