Dell se met au Cloud, VMware l’accompagne

Stratégies Channel

Dell va proposer son propre service Cloud, en partenariat avec VMware. L’intention du fabricant est claire : pallier le marché du PC moribond en misant sur les secteurs du logiciel et des services aux entreprises.

Dell se met au Cloud, VMware l'accompagnePourquoi Dell n’en profiterait pas ? De quoi ? De l’engouement Cloud Computing bien sûr. Avec un marché du PC loin d’être au beau fixe, le constructeur se tourne désormais également vers le service aux entreprises, et plus particulièrement le Cloud Computing. Selon nos confrères de cio.com, la firme Texane lance ainsi son propre service Cloud, avec le concours de VMware, baptisé « Dell Cloud with VMware vCloud Datacenter Service ». Entrant ainsi en compétition avec Amazon Web Services, Verizon Business et Terremark, principaux fournisseurs de service Cloud mais parallèlement clients du groupe, Dell compte s’appuyer sur ses dernières acquisitions pour tirer son épingle du jeu.

Prévu en disponibilité globale pour le quatrième trimestre de cette année aux Etats-Unis, et l’année prochaine pour l’Europe et l’Asie, le service se dévoile d’ores et déjà un peu avec un programme bêta, qui devrait être lancé dans quelques semaines. Pour tenter de se démarquer Dell joue la carte de la sécurité et met en avant l’acquisition de SecureWorks, intervenue l’année dernière. Le Cloud de Dell devrait ainsi inclure des services de sécurité gérés, « en standard et non en option » précise Mark Bilger, vice-président et CTO de Dell Services. Le constructeur envisagerait également d’ajouter une offre de Platform-as-a-Service (PaaS) reposant sur l’offre Microsoft Azure et un autre service de Cloud basé sur une plateforme Open Source. Le service Cloud de Dell, qui visera principalement les moyennes et grandes entreprises, se déclinera en trois niveaux : « Pay-as-you go », au sein duquel le prix par machine virtuelle sera le plus élevé ; « Réservé », qui garantit à l’utilisateur la disponibilité du serveur et « Dédié », un niveau de service qui attribue ses propres serveurs au client. À noter que les niveaux de services « Dédié » et « Réservé » réclament un engagement d’un an.

Par ailleurs, avec son service d’hébergement d’applications mis en place lors de l’acquisition de Perot, Dell possède un vivier de clients générant plus d’un milliard de dollars de revenus. Le fabricant espère ainsi transférer ces entreprises, issues pour bon nombre du secteur de la santé, sur son service de Cloud. Encore faut-il que ce-dernier soit compatible HIPPA (Health Insurance Privacy And Portability Act).

 

Photo : © valterdias – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur