IP CONVERGENCE : La Haute Définition, l’avenir de la téléphonie d’entreprise

Stratégies Channel

Même si nous sommes en pleine révolution numérique, notre réseau téléphonique s’est longtemps vu limité par des contraintes technologiques, offrant une qualité de voix tout juste acceptable. Aujourd’hui grâce à la téléphonie IP, l’expérience des utilisateurs, particuliers et entreprises, va connaître une évolution considérable avec l’introduction de la Haute Définition dans la téléphonie. Le partenaire VOIP des entreprises, fait le point sur cette avancée technologique majeure qu’est la téléphonie HD. Une auto-interview de Keyyo Business.

Par Silvère Baudouin, Directeur Général Adjoint de Keyyo Business.

En tant qu’opérateur de VoIP pour les entreprises, quel constat pouvez-vous faire sur l’évolution de la téléphonie ?

Comparée à d’autres domaines tels que l’image, le son ou encore l’informatique, il est surprenant de constater que la téléphonie fixe n’ait que très peu évoluée depuis la fin des années 70. Même si la France avait alors déjà déployé un réseau majoritairement numérique, la transmission de la voix repose toujours sur des principes vieux de près d’un siècle. Mais aujourd’hui, avec le développement de la VoIP, l’augmentation de bande passante et la puissance des processeurs, les réseaux évoluent vers de nouvelles technologies permettant aux utilisateurs de vivre une révolution équivalente à celle apportée par la télévision HD : celle de la téléphonie Haute Définition.

Pouvez-vous expliquer ce qui différencie la téléphonie HD de la téléphonie traditionnelle, et en quoi est-ce une révolution ?

La téléphonie traditionnelle a longtemps été limitée à une qualité audio jugée acceptable en raison du coût lié au transport des informations sur le réseau. Ainsi, les ingénieurs du début du XXème siècle, alors tous masculins, avaient estimé que l’essentiel du spectre de la voix humaine est inclus dans une bande passante comprise entre 300 et 3 400 Hz, avec une distribution de l’énergie sonore essentiellement centrée autour de 800Hz. Ils n’avaient alors constaté aucune altération notable du timbre de la voix lorsque les fréquences en dehors de cette bande étaient supprimées. A l’évidence, notre expérience quotidienne est tout autre : la voix sortant d’un poste de téléphone est souvent nasillarde et les voix féminines ou d’enfants, légèrement aigues, sont généralement peu reconnaissables. Si effectivement la voix humaine est capable de produire des sons d’une fréquence comprise entre 70Hz (basse) et 2 000Hz (soprano), celle-ci comporte de nombreux harmoniques qui lui donnent sa richesse et sa spécificité. Il faut savoir que l’oreille humaine est sensible jusqu’à des fréquences de 20 000Hz. La téléphonie HD repousse les limites traditionnelles et permet de transmettre un registre de 50 à 7 000 Hertz avec une fréquence d’échantillonnage doublée et un codage sur 14 bits au lieu de 8bits, ce qui augmente la fidélité de la retransmission.

S’agit-il d’une technologie récente ?

A vrai dire, non ! La Haute Définition existe depuis près de 20 ans. Dès 1987, l’ITU (International Telecommunication Union) a standardisé la Haute Définition audio au travers du codec G722. Les radios ont commencé à utiliser, dès les années 90, le G722 sur les réseaux numériques pour fournir une haute qualité audio à leurs auditeurs lors d’événements extérieurs. Il existait également pour les détenteurs de lignes numériques, mais le coût élevé des équipements en a maintenu l’utilisation très confidentielle. Ce format de codage a été également choisi début 2007 par l’organisme de normalisation Européen ETSI comme format obligatoire pour les terminaux DECT de nouvelle génération et haute qualité audio. Enfin, il existe également d’autres codecs permettant de transmettre un son HD comme le Siren, iSAC, iPCM-wb, …

Pourquoi alors parler de révolution ? Quels sont concrètement les effets de cette avancée technologique ?

Nous considérons la téléphonie HD révolutionnaire car, il suffit d’en avoir fait une seule fois l’expérience pour se demander comment nous avons bien pu téléphoner avec les anciens standards pendant si longtemps. Cette différence sera particulièrement sensible tant que la téléphonie HD ne sera pas généralisée sur les réseaux des opérateurs, car pour que la qualité HD soit préservée, il faut que la voix soit véhiculée en HD de bout en bout. Ainsi, tant que les différents opérateurs n’auront pas déployé la voix HD sur leurs réseaux, ni effectué des interconnexions HD entre eux, une communication établie d’un opérateur à un autre n’aura qu’une qualité classique. Les utilisateurs vont donc constamment alterner entre des « conversations HD » et des conversations à la qualité commune. C’est pourquoi Keyyo est particulièrement fier d’être parmi les premiers opérateurs fixes à proposer tant à ses clients Grand public qu’à ses clients Entreprises de vivre l’expérience de la voix HD. Par l’élargissement de la bande de fréquences transmise, le son perçu sera beaucoup plus pur et les interlocuteurs auront véritablement l’impression d’être l’un à côté de l’autre, et même les uns à côté dans le cas de conférences téléphoniques. Toutes les nuances de la voix devenant sensibles, le confort d’écoute est incomparable. Il n’est plus nécessaire de crier dans son combiné, au contraire : il devient même possible de chuchoter les discussions les plus confidentielles. En définitive, la téléphonie HD ne fait que rétablir l’expérience naturelle de la conversation. C’est pourquoi nous sommes convaincus que goûter à la téléphonie HD, c’est ne plus pouvoir s’en passer !

 

Voyez-vous d’autres cas concrets où la téléphonie HD va transformer l’expérience des utilisateurs ?

Nous avons déjà cité les conférences téléphoniques ou vidéo. Sans HD, les participants monopolisent leurs efforts à d’une part reconnaître leurs interlocuteurs et d’autre part, à les comprendre ; les caractéristiques de chaque voix étant gommées par la suppression des informations au-delà de 4 000Hz. Grâce à la téléphonie HD, les utilisateurs pourront pleinement se concentrer sur le contenu de la conférence. Les sons confus en téléphonie classique deviennent plus intelligibles. Par exemple il nous arrive fréquemment d’avoir des difficultés à distinguer des sonorités similaires, telles que les sons ‘S’ et ‘F’, notamment lorsque notre interlocuteur possède un accent linguistique, et bien souvent, nous lui demandons alors de répéter, ce qui n’est jamais très confortable lors d’échanges professionnels. La haute qualité audio de la téléphonie HD devrait également permettre de réduire l’isolement des personnes âgées pour lesquelles suivre une discussion en qualité commune était devenu simplement impossible. De plus, la sensation de proximité de l’interlocuteur procurée par la téléphonie HD sera sans aucun doute génératrice d’émotions ! L’expérience de la téléphonie va véritablement être transformée pour tous les utilisateurs.

Diriez-vous que la Haute Définition est l’avenir de la téléphonie sur IP ?

Bien sûr. D’ailleurs, la Haute Définition audio est aujourd’hui intégrée systématiquement dans les équipements téléphoniques récents ; c’est le cas pour Alcatel, Cisco, Siemens, Nokia, Polycom, Snom…et sur les réseaux VoIP d’opérateurs comme Keyyo, l’un des premiers sur le marché à avoir proposé une offre de téléphonie HD. Sur le même principe, les opérateurs mobiles annoncent également l’arrivée de la téléphonie HD sur leurs réseaux ce qui devrait enrichir d’une manière analogue l’expérience de téléphonie mobile. Cependant, le codec utilisé, le G.722.2, aura un rendu qui restera inférieur à celui de la téléphonie HD fixe.

Pensez-vous que la téléphonie HD bénéficiera d’autres avancées technologiques dans les prochaines années ?

Sans aucun doute. Les prochaines évolutions, aidées par le renouvellement des terminaux qui accompagne l’arrivée de la téléphonie HD, seront pour une large part situ
ées au niveau des services apportés à l’utilisateur : convergence, mobilité accrue, virtualisation, personnalisation, ouverture aux personnes handicapées…