Arnaud Bourboulon, Directeur Général de Mobile News Channel au sujet de MobileFriends

Stratégies Channel

MobileFriends vous connaissez ? Porté il y a quelques jours sur les fonds baptismaux par Mobile News Channel (MNC), filiale d’Alcatel Lucent, ce service reposant sur une utilisation intelligente des SMS se veut une alternative aux réseaux sociaux et aux emails, ou plutôt une solution complémentaire aussi bien dans la sphère B2C que B2B (et pourquoi pas à terme C2C). Le DG de Mobile News Channel, Arnaud Bourboulon, répond à quelques questions express de la rédaction de Channel Insider.

Channel Insider Vous avez annoncé il y a quelques semaines maintenant le service baptisé Mobilefriends. Pouvez-nous en expliquer brièvement le concept à nos lecteurs ?

Arnaud Bourboulon – Il s’agit d’une solution mobile pour tous les genres de communautés en quête d’une solution simple et efficace pour réaliser un service mobile par abonnement, avec le SMS au cœur de leur stratégie. Aujourd’hui, si un animateur de communauté a besoin de joindre absolument et rapidement l’ensemble des membres de sa communauté, le SMS est le meilleur moyen existant. La couverture est proche de 100% et 94% de la population française a déjà reçu ou envoyé un SMS.
En outre, les SMS sont lus dans 95% des cas dans les 10 minutes au plus qui suivent leur envoi. Par rapport aux emails et autres réseaux sociaux, l’efficacité de l’outil s’avère incontestable. Cela dit,  nous sommes complémentaires de toutes les grandes solutions de type Facebook, twitter, linkedin, etc. Nous cherchons du reste aujourd’hui le meilleur moyen de nous interconnecter avec ces solutions.
 
Quelle cible de clientèle est visée ? Les entreprises peuvent-elles aussi être concernées ?

Nous avons deux approches complémentaires. La première, très grand public, est disponible gratuitement via www.mobilefriends.fr (ou via des partenaires comme Libération et football.fr). La seconde est plus une approche professionnelle, réservée pour le coup au B2B (nous avons déjà 500 clients) accessible également via Internet mais soumise à la signature d’un contrat avec Mobile News Channel, ne serait-ce que pour avoir accès à l’API.
En Suisse comme en France, nous avons des partenaires (pour la France, nous travaillons avec Ocama et Sportunit). Notre offre s’adressant à toutes les entreprises, nous sommes au-delà de ces deux partenaires ouverts à d’autres discussions avec des sociétés intéressées à intégrer notre offre.  Cela peut se faire par affiliation ou sous une autre forme à définir. Nos clients de renom en B2B ont pour noms Lagardère, Météo France, Libération, Sportunit. Et nous venons de signer avec La Provence…
  
Le service est-il considéré comme le chainon manquant entre téléphonie et réseaux sociaux ? Avez-vous des discussions avec des opérateurs ?

Comme je vous le disais dans ma première réponse, on peut effectivement voir dans ce service un outil complémentaire de ce qui existait déjà sur le marché, mais avec un effet décuplant lié à l’utilisation des SMS. En Suisse comme en France, nous avons des clients opérateurs. En particulier en Suisse, un opérateur important nous a « outsourcé » l’intégralité de ses campagnes SMS. Je peux vous donner aussi un exemple probant : une marque de fast foods présente en Suisse a lancé un club de consommateurs et a eu la divine surprise de voir que, par restaurant, il y avait à peu près 2 000 abonnés ! Et que le taux de retour des campagnes marketing se situait entre 15 et 20%, ce qui – on en conviendra – est exceptionnel !

Depuis son lancement en France, les abonnements ont-ils démarré comme vous le souhaitiez et comment comptez-vous communiquer sur cette offre ?

Oui, ça a démarré correctement et nous sommes très optimistes sur la
montée en puissance du service. Il se présente sous la forme d’info « pushées » par SMS, sur une base payante à la suite d’un abonnement volontairement choisi par l’utilisateur (avec la possibilité pour lui de se désabonner à tout moment).  Les prospects s’avèrent très intéressés, en particulier dans le monde des médias, de la PQR et du sport. En termes de plan de communication, nous avons ciblé principalement le B2C, via des évènements (Olympia, campagne marketing sur Facebook avec un très bon taux de retour, …).

Au-delà de Mobilefriends, quelles sont les activités de Mobile News Channel ? Quelle est la logique de son existence au sein d’Alcatel Lucent.

Notre métier est d’être un ASP mobile, au-delà de Mobile Friends nous avons une activité qu’on peut qualifier d’historique dans les outils de monitoring des plateformes mobiles, qui rencontrent un vrai succès aux Etats-Unis avec les clients d’Alcatel Lucent. Notre raison d’être au sein d’ALU est donc de soutenir ou participer à la stratégie « Application Enablement » de la société, consistant à porter des solutions aux opérateurs mobiles, afin de valoriser leurs actifs.