SFR propose le quadruple play aux petites entreprises

Stratégies Channel

Accès ADSL, téléphonie fixe et mobile, et standard compose la première offre quadruple play du marché en direction des structures de moins de 20 salariés.

Standard, téléphones DECT et boitier de communication IP composent la base du Pack Business de SFR.

Après avoir adressé les grands comptes, à travers les offres tant mobiles que fixes, SFR s’attaque aujourd’hui aux petites structures (3 à 19 salariés) qui, avec 600 000 entreprises en France, constituent le cœur d’un marché estimé à 1,5 milliard d’euros (sur un total de 9,5 milliards). Un formidable potentiel de croissance dont SFR ne capte aujourd’hui que 5 % du marché environ (contre 85 % pour France Télécom) sur les communications fixes (mais 35 % sur le mobile). Pour y répondre, SFR mise sur la simplicité en appliquant les recettes qui ont fait le succès des forfaits ADSL avec la maîtrise du budget de communication, la facilité de mise en œuvre, et la facturation unique regroupées dans une offre globale.

SFR Business Team, branche entreprises de l’opérateur, lancera donc le «Pack Business de SFR» le 25 janvier prochain. Il s’agit d’une offre dite «quadruple play» qui intègre les communications fixes, mobiles, Internet et un standard (qui vient remplacer le service télévision des offres grand public dont n’ont évidemment que faire les professionnels).

Un centre de communications IP

Concrètement, le pack se compose d’un centre de communications IP matérialisé dans un boîtier « au design aussi épuré que robuste », selon Guillaume Fradet, directeur marketing et commercial Business Team, et fabriqué par sa filiale marseillaise Effixo. Le boîtié est livré avec un standard à la messagerie personnalisable (un fichier WAV à copier), un accès ADSL avec nom de domaine, une ligne fax, entre 2 et 9 lignes fixes (avec appels illimités) avec combiné DECT par ligne et autant de lignes mobiles (avec choix du forfait le plus adapté aux besoins pour chacune). L’ensemble est complété de services de synchronisation (transfert d’appel, répondeur unique, annuaire et agenda commun…).

Une offre quatre-en-un en termes de services mais pas de prix. Face à la variété des profils d’entreprises (du cabinet d’avocats ou médecins aux artisans en passant par les métiers de bouche, du bâtiment, de l’immobilier, du petit commerce, etc.), SFR n’a d’autre choix que de décomposer l’offre tarifaire selon la réalité des besoins. Derrière un tronc commun de 74 euros hors taxe pour la location mensuelle du boîtier (et accès ADSL), viendront donc s’ajouter les coûts des lignes fixes Intial (29 euros/mois par ligne pour les appels illimités vers 40 destinations du lundi au samedi 6 h – 20 h) ou Intensif (59 euros/mois/ligne pour bénéficier en plus des appels illimités vers les mobiles en France), et les forfaits mobiles (à choisir dans le catalogue de SFR, de 29 à 95 euros).

Jusqu’à 35% d’économie
!

Des factures qui s’ajusteront, même en mode forfaitaire, au profil de l’entreprise, donc. A titre d’exemple, SFR estime qu’avec sa formule, un cabinet d’avocats de 8 personnes avec deux lignes mobiles se verra facturer moins de 500 euros HT par mois pour l’ensemble de ses communications. Une agence immobilière de 4 employés et trois lignes mobiles ne dépassera pas les 300 euros. En moyenne, l’opérateur estime apporter jusqu’à 35 % d’économie sur les appels fixes par rapport aux offres d’Orange. « L’offre de SFR est 30 % moins cher en moyenne que celles de la concurrence », affirme Guillaume Fradet.

Si SFR Business Team entend se montrer agressif sur les tarifs, l’opérateur met également en avant la souplesse de l’offre, qui s’adapte en fonction des besoins (facilité à créer une ligne supplémentaire…) et son modèle économique locatif. « Le client n’a aucun investissement à faire, tout est lissé », souligne le responsable commercial. L’entreprise n’a donc plus à investir dans un PABX généralement amorti sur 5 ans et peu évolutif. En revanche, la nouvelle offre impose un engagement de 3 ans.

Aboutissement de la fusion SFR-Neuf Cegetel

S’il ne dévoile pas ses objectifs, l’opérateur compte bien conquérir une partie « ambitieuse » des 600 000 petites entreprises auxquelles s’adresse l’offre du jour. Pour cela, l’opérateur s’appuiera sur ses partenaires solution habituels (une soixantaine composé de deux agences chacun) auquel il laissera d’ailleurs la gestion des services. Un canal de vente stratégique selon Franck Esser, le PDG : « Un partenaire indépendant, qualifié, qui apporte une proximité avec le client et la disponibilité, ça n’a pas de prix. Dans ce type d’offres, la relation humaine, qui apporte la confiance du client, joue beaucoup. » Les partenaires seront secondés par les 130 points de ventes entreprise et le web depuis le site dédié PackBusinessdeSFR.fr.

Avec Pack Business de SFR, l’opérateur finalise donc l’offre professionnelle NeufPass, lancé en 2006 par Neuf Cegetel, combiné à l’offre de convergence fixe/mobile SFR One proposée l’année suivante. Et poursuit la transformation de son métier. L’opérateur passe ainsi du statut de fournisseur de minutes et d’accès Internet à celui de fournisseur de services de communication à valeur ajoutée. « On ira petit à petit vers l’offre applicative en mode cloud », complète Paul Corbel, directeur général de SFR Business Team. « Notre métier se transforme depuis l’intégration des équipe de Neuf Cegetel [suite au rachat en 2008, ndlr], l’offre de convergence est la raison d’être de la fusion. » Une solution complète de communication, sans investissement initial donc, proposée par un interlocuteur unique qui pourrait bien préfigurer les offres futures en direction des grands comptes.

Article initialement publié sur Silicon.fr