Les officiels de Cisco poussent la collaboration en ligne en vidéo

Stratégies Channel

Le CEO de Cisco, John Chambers, et d’autres officiels de la firme présents à l’événement Cisco Live organisé à la fin du mois de juin ont mis au point un plan ambitieux pour étendre le rayon d’action de l’entreprise au-delà des ses racines profondes ancrées dans les réseaux à une multitudes de champs d’action, depuis les data centers jusqu’à la collaboration en ligne en vidéo en passant par la distribution d’énergie. Chambers  a ainsi désigné 30 secteurs dans lesquels Cisco va soit mettre un pied voire les deux ou bien accroitre son activité au cours des prochains 12 à 18 mois. Un mouvement stratégique qui promet d’amener Cisco à un point où la concurrence sera encore plus vive avec des marques telles que HP et IBM.

Cisco Systems a profité de sa plateforme Cisco Live show de San Francisco pour appuyer avec emphase sur son programme ambitieux de développement dans des secteurs ç priori éloignés de son business réseau traditionnel.

Ainsi, au cours de son keynote du 30 juin dernier, le CEO de Cisco John Chambers a-t-il évoqué pas moins de 30 nouveaux “marchés adjacents” sur lesquels la firme est prête à croitre, depuis la vidéo et les sports et l’entertainment jusqu’aux solutions de signatures numériques,  en passant par le Smart Grid et les data centers virtuels, sans oublier le nouveau UCS (Unified Computing System) cher au cœur des dirigeants de Cisco.

Cisco a aussi des plans pour toucher tous les secteurs du business pour peu qu’ils soient rentables ou très prometteurs sur le papier, depuis la protection de la santé jusqu’à l’enseignement, et pour alimenter de nouvelles manières pour le business du futur, le télétravail et la collaboration en ligne.

La firme va continuer de construire sur ses businesses réseaux « historiques »,  a expliqué M.Chambers, mais il a aussitôt ajouté que la récession générale s’avère être une aide précieuse pour bousculer les évidences et pousser l’activité du fournisseur dans ces nouveaux champs d’exploration, tels que la virtualisation,  la collaboration en ligne et la vidéo, tous ces domaines étant de nature à fournir une aide précieuse aux entreprises de toutes tailles pour travailler mieux, avec plus d’efficacité.

Ces changements sont liés à un renforcement de la concurrence de Cisco avec d’autres fournisseurs, dont beaucoup ont été et sont encore des partenaires précieux de la firme américaine. Un mouvement enclenché en mars dernier, quand Cisco a commencé de déployer sa stratégie « UCS », qui consiste principalement à lancer sous sa propre marque des serveurs Lame, ce qui place Cisco en concurrence directe avec des fournisseurs, et pas des moindres : Hewlett-Packard et IBM. Deux entreprises qui dépensent de plus des milliards de dollars chaque année en technologies réseau estampillées Cisco !

Cependant, John Chambers a expliqué qu’il ne cherche pas la concurrence pour la concurrence, mais plutôt l’intérêt de ses solutions et en quoi elles sont de nature à aider les affaires.

D’autres pontes de chez Cisco ont récemment parlé d’activités dans lesquelles le groupe peut se développer. Ainsi, dans un briefing du 29 juin dernier, la CTO de Cisco, Padmasree Warrior a-t-elle insisté sur le fait que Cisco aller étendre son activité dans le domaine ô combien bourgeonnant du Cloud Computing. P.Warrior a ainsi pointé le fait que la technologie UCS de Cisco et la virtualisation étaient les clés d’un mouvement conduisant à l’émergence de nouveaux data centers virtualisés, et a ajouté que Cisco vendrait les divers éléments d’infrastructure nécessaires aux entreprises pour exploiter le Cloud Computing.
La firme, a-t-elle ajouté, va aussi offrir des solutions en SaaS (Software as a Service), comme elle le fait déjà en collaboration avec WebEx. 

Cependant, P.Warrior a ajouté que Cisco n’essaierait pas de partir à l’assaut d’Amazon.com ou de Google en offrant sa propre infrastructure Cloud publique. 

A ceci s’ajoute l’évocation par Doug Dennerline, le 30 juin dernier, pourrait offrir des logiciels en ligne capables de rivaliser avec les applications de Microsoft Office et qui seraient accessibles via la technologie Cisco WebEx. Voir à ce sujet : http://www.channelinsider.fr/fr/actualite/2009/07/01/bientot_une_suite_bureautique_en_saas_signee_cisco__

Ces commentaires et suggestions vont dans le même sens que les propos de J.Chambers au cours de sa keynote. Et comme il l’a aussi évoqué dans les thèmes principaux de l’année pour Cisco, le CEO a mis en évidence la caméra vidéo Flip comme un outil majeur de communication. Rappelons que Cisco a racheté l’américano-israélien Pure Digital, le fabricant de cette caméra, début 2009.

« La vidéo est le véhicule de la communication qui change la manière dont les affaires vont se faire », s’est-il exclamé.

La collaboration en ligne est aussi en marche et va continuer de se développer, a expliqué Chambers. Cisco a migré de nombreux meetings corporate en interne qui, dans le passé, aurait conduit de nombreuses personnes éparpillées dans le monde à se rejoindre en un lieu unique. A la place : le monde en ligne, avec à la clé des économies dans les dépenses chiffrables en millions de dollars et un surplus évident de productivité, a-t-il conclu.

Cisco en a également fait de même avec le lancement de nouveaux produits et, comme en témoigne sa conférence utilisateurs cette semaine, a impacté la manière dont il s’adresse aux clients et aux médias à d’autres niveaux.
« Cela n’a pas juste modifié la manière dont nous communiquons dans l’entreprise et entre entreprises, a expliqué John Chambers, mais aussi comment nous travaillons, comment nous apprenons. »