Windows 7, ça se précise…

News Channel

On en sait plus sur les tarifs qui seront très peu différents de ceux de Vista, l’absence d’IE en standard est confirmée en Europe et les premiers constructeurs – tel MSI – annoncent leur politique de mise à jour et de bascule sur cette version 7, qui semble d’un avis assez unanime « bien née ». En tous cas, bien mieux que Vista !

La certitude qu’on avait depuis quelques jours était que Windows 7 serait disponible le 22 octobre prochain. Mais il restait en effet à connaitre les tarifs auxquels acheteurs finaux et partenaires OEM allaient être croqués. Le premier à avoir tiré s’appelle Jim Oneil et a donc révélé via son blog (1) les futurs tarifs appliqués à Windows 7 par l’éditeur de Redmond. Il est ce que l’on appelle un « développeur évangéliste » chez Microsoft et le moins que l’on puisse dire est que ses révélations ont fait aussi vite le tour de la planète IT que l’annonce du décès de Michaël Jackson le tour de la planète tout court !

Ce que l’on peut retenir de ses révélations ? Que les tarifs appliqués par Microsoft pour Windows 7 seront quasiment identiques à ceux de Vista. En revanche, Microsoft devrait proposer diverses promotions et programmes de mise à jour pour asseoir le succès de ce nouvel OS auquel l’éditeur de Redmond attache l’importance que l’on imagine… A ce titre, Microsoft propose principalement jusqu’au 31 janvier 2009, le « Programme Garantie Technologique » qui consiste en un échange gratuit d’un Vista pour un Windows 7 sur cette période. Un programme s’appliquant aux acheteurs d’un PC équipé de Vista ou aux clients du logiciel en version boîte. A noter que les versions basiques de Vista sont exclues du PGT, de même – et on s’y attendait déjà plus – que toutes les versions de Windows XP et XP Pro. En outre, Les constructeurs d’ordinateurs peuvent très bien attendre de leurs clients le paiement de frais de port ou d’éventuels suppléments pour gestion de dossier.

Sur la période de pré-lancement, qui doit démarrer le 15 juillet et s’achever le 14 août, une commande en ligne ou via un site partenaire de Microsoft va permettre d’obtenir la version Familiale Premium à moins de 50 euros (49,99 euros exactement), tandis que la version Professionnelle se négociera elle à 109,99 euros. Attention, nos confrères de ZDNet (voir ci-dessous) qui ont eu cette information, ont obtenu simultanément la certitude, en discutant avec Microsoft, que pas loin de 10 euros de frais de port seraient ajoutés à cette somme.

Ce qu’a confirmé de son côté Jim Oneil c’est que les versions complètes d’Home Premium, de Windows 7 Professionnal et d’Ultimate vont être tarifées approximativement comme les versions équivalentes de Vista, soit 199.99 $, 299.99 $ et 319.99 $ (119.99$, 199.99$ et 219.99$ pour les mises à jour).
Notre confrère Marc Zaffagni, pour ZDNet (2), est allé plus loin qui a réussi à obtenir très tôt un certain nombre d’infos et de confirmations de la part de Microsoft en France. S’agissant de la non possibilité pour les utilisateurs de XP et XP Pro de basculer sur Windows 7 en profitant du programme de mise à jour, elle est confirmée par notre confrère qui explique que ce choix risque de faire grincer bien des dents dans la mesure où Windows XP s’est imposé de fait sur les netbooks en raison des performances insuffisantes de Vista sur ces machines (et accessoirement parce que Microsoft a fait un incroyable forcing auprès des constructeurs pour qu’ils abandonnent toutes les distributions Linux jusqu’alors utilisées).

S’agissant de l’OEM, ZDNet a obtenu la participation de Philippe Perechodkin, directeur de la ligne de produit Windows pour Microsoft France, qui confirme officiellement que l’éditeur de Redmond n’exigera bien aucun frais supplémentaire pour cette mise à jour. « Les OEM sont libres de répercuter ou non d’éventuels surcoûts », explique-t-il.  Et Arnaud Lambert, transfuge d’Intel et désormais chef de produit Windows chez Microsoft, ajoute que certains fabricants de PC vont « customiser le contenu de leurs machines en ajoutant des pilotes, des programmes supplémentaires. Cette manutention a un coût ».

Ce qui est plus étonnant, c’est qu’aucun prix officiel de Windows 7 n’a pour l’heure été communiqué. Mais ce que l’on peut dire déjà c’est que jusqu’au 31 décembre (après la période de pré-réservation), les versions « Familiale Premium » et « Pro » en édition complète seront vendues au prix de la mise à jour, soit 119,99 euros et 285 euros TTC. Autre confirmation : l’Europe aura bien droit à une version expurgée d’Internet Explorer, pour échapper aux foudres bruxelloises… Bien entendu, Microsoft maintient l’idée de fournir « à côté de Windows 7 » un kit de pré-installation qui lui disposera de la toute dernière version d’Internet Explorer.

Les constructeurs sur le pont, MSI par exemple…

Tous les constructeurs ont depuis belle lurette préparé le terrain. Et certains ont réagi sitôt que Microsoft eut confirmé dans la matinée les tarifs et les procédures de mise à jour et de réservation. Parmi eux, le fabricant asiatique msi qui a communiqué sur le mode opératoire qu’il entend suivre dès aujourd’hui. Pour l’achat d’un produit de sa marque, un coupon d’échange de licences Microsoft est fourni. Qu’on lui achète un notebook, un netbook ou un « All In One » (machines multimédias monoblocs) et jusqu’au 31 Janvier 2010 (avec même prolongation de trois mois), on se verra remettre un coupon permettant d’obtenir, si on le souhaite bien évidemment, une version équivalente et gratuite de Windows 7 en remplacement de la licence de Windows Vista. Préalable nécessaire : une inscription sur le site de Microsoft pour obtenir la version de Windows 7 (CD, manuel d’utilisation…). Msi compte proposer dans les prochaines semaines une page ad hoc sur son nouveau site Web, entièrement dédiée à cette opération de Windows 7, pour qu’elle soit la plus simple possible.

(1)    http://blogs.msdn.com/jimoneil/archive/2009/06/25/windows-7-pricing-announced.aspx
(2)    http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39700589,00.htm

A lire aussi : http://www.silicon.fr/fr/news/2009/06/25/microsoft_windows_7_disponible_a_50_euros_mais_sans_internet_explorer