Microsoft abrège les souffrances de l’un de ses produits stars le 30 juin prochain

Stratégies Channel

Microsoft vient d’annoncer qu’il tirait définitivement un trait sur la commercialisation de son logiciel de gestion de finances personnelles Money. Décision irrévocable qui trouver son épilogue le 30 juin prochain. La raison invoquée étant qu’un tel logiciel n’a plus sa place sur le marché à l’heure de la concurrence des banques elles-mêmes, des firmes de courtage et autres sites Web proposant des services analogues, parfois gratuitement.

L’annonce de Microsoft met fin à un logiciel qui avait 18 ans d’âge, comme les très bons whiskies. En outre, les versions achetées jusqu’à cette date devront être activées au plus tard le 31 janvier 2010. En France, cette annonce était depuis longtemps attendue, dans la mesure ou Money n’était plus mis à jour dans notre langue depuis 4 ans.  Ailleurs dans le monde, la vente en retail s’était formellement arrêtée et l’on ne pouvait plus trouver Money qu’en téléchargement à un prix de 50 ou 90 dollars suivant les versions.

Web kills software stars…

Cet « inter » en forme de clin d’œil à la chanson du début des années 80 des Buggles (« Radio Kills the video stars ») pour dire à quel point Money aura connu son heure de gloire il y a plus de 10 ans, à l’heure où le gestionnaire de comptes de Microsoft se « tirait une bourre d’enfer » avec Quicken d’Intuit, qu’il avait même réussi à mettre au tapis grâce à la maestria marketing de la firme de Redmond alors que, de l’avis des spécialistes, Quicken lui était infiniment supérieur fonctionnellement parlant. 

Aujourd’hui, les quelques milliers d’utilisateurs de Money devront sans doute choisir un autre outil : il en existe quelques-uns, dont Quicken qui reste sur le marché sauf en France, plusieurs de bonne qualité sur Mac dont l’excellent iBank, et pas mal de freewares et sharewares de qualité inégale. Ou alors se tourneront-ils vers un tableur (Excel ou un autre). Ceux qui ne sauront pas  passer à un autre programme seront sans doute dans le pétrin,  notamment pour cause de services bancaires en ligne dont le fonctionnement expire un ou deux ans après que Money ait été activé. Ce, bien que Microsoft ait indiqué qu’il continuerait d’assurer un support (en anglais) jusqu’au 31 janvier 2011.