Quand les fabricants de PND se mettent au téléphone

Stratégies Channel

Pour survivre, les fabricants de PND* n’ont d’autres choix que de se tourner vers l’avenir : la téléphonie mobile. C’est ce que pense Gilles Simon, le directeur commercial d’ALK qui vient de fêter ses trente ans d’existence… Toujours bon pied, bon œil 😉

Par Gilles Simon, Directeur Commercial d’ALK

En 2007, 1,3 millions de licences de logiciels de navigation embarqués pour smartphones étaient disponibles (source : Canalys). Ce marché croissant en fait rêver plus d’un en ces temps de crise économique et tout le monde voudrait en avoir une part.  Et c’est bien ce que compte faire Garmin en s’alliant à Asus pour le lancement du Nüvifone.

Pourquoi le marché de la téléphonie est soudainement devenu si attractif pour les constructeurs de PND ? Le smartphone est devenu un véritable compagnon de route multifonctions. Selon les derniers chiffres publiés par GFK, le marché du smartphone représente 1,8 million de pièces en France.

Avec 380 millions d’euros, ce secteur a représenté près de 20% de CA total du marché français en 2008 et devrait représenter près de 30% du CA en 2009. Enfin, on estime qu’en 2014, le nombre de personnes disposant d’un système de navigation sur leur téléphone portable représentera 40 millions de licences en Europe et 30 millions en Amérique du Nord.

Le marché de la téléphonie mobile ne cesse de croître malgré la conjoncture économique. Et bien que les ventes s’essoufflent sensiblement en cette période difficile, les utilisateurs diffèrent peu leurs achats dans ce domaine.

Le segment le plus dynamique de la téléphonie mobile est celui des smartphones. Ce phénomène s’explique par différents facteurs :
– Le téléphone mobile, qui fêtait ses 25 ans en 2008, s’est largement démocratisé. Il est considéré aujourd’hui comme un véritable outil multifonctions et non comme un accessoire automobile de type PND.
– Grâce aux offres de renouvellement des opérateurs, les utilisateurs sont incités à acheter des Smartphones. Le rapport qualité-prix reste très avantageux par rapport au prix d’un PND standard. La subvention des opérateurs de téléphonie mobile permet d’offrir un smartphone à un coût très modeste, souvent proche de quelques euros.
– En plus, les fonctionnalités sont nombreuses : la navigation est intégrée et actualisée en permanence. La communication en temps réel et les services géolocalisés sont les difficultés majeures rencontrées par les constructeurs de PND, qui doivent être force de proposition en permanence pour ne pas perdre de parts de marché. Alors en intégrant des cartes SIM, ils développent la notion de PND connecté. Mais est-ce bien suffisant ?

ALK Technologies a trente ans d’expérience dans la création de solutions de navigation. Aujourd’hui le logiciel de navigations conçu par ALK, CoPilot Live est capable d’apporter le même niveau de service ou plus qu’un PND quelque soit la plateforme adoptée. Notre produit associé aux caractéristiques d’un smartphone améliore même la qualité des trajets grâce aux services connectés en temps réel.

Face à cette réalité, les constructeurs de PND n’ont d’autre alternative que de se tourner vers l’avenir en proposant des solutions en phase avec leur temps – le GPS pour Smartphones. Ce qui nous amène à nous demander quelle sera la proposition la plus appréciée : Un téléphone associé à un GPS, un GPS Téléphone ou un PND connecté (avec carte SIM)? Le PDA a –t-il disparu ? Les acteurs du marché en sont aux balbutiements de la convergence et des innovations technologiques…quel sera le marché de demain ?

*PND : Portable Navigation Device / Smartphone : Téléphone Intelligent / PDA : Personal Digital Assistant