Disposelec se sépare de son PDG et adopte une direction tricéphale

Nominations

Petite révolution de palais chez le grossiste nantais Disposelec qui enregistre le départ de son PDG, Michel Plaze, au profit d’un comité de direction tricéphale. Dans le même temps trois commerciaux terrain ont été nommés pour suivre les grands comptes et les principales marques. Enfin les divisions ne sont plus organisées par types de produits mais scindées entre marchés pros et grand public.

Michel Plaze, le PDG de Disposelec depuis une dizaine d’années, n’aura pas longtemps résisté aux derniers résultats plutôt médiocres du grossiste, qui fête cette année ces 35 ans et un statut à part : la SCOP (Coopérative Ouvrière de Production). C’est donc l’ensemble des salariés qui a validé le changement de mode de gouvernance qui a conduit au départ de Michel Plaze.

Celui-ci a été remplacé par un comité de direction à trois, composé du directeur financier, du directeur commercial et du directeur logistique, tous trois héritant au passage du titre de Directeur Général adjoint.

Parmi eux, on retrouve Guy Pronier*, récemment arrivé chez Disposelec en provenance de Neuf Cegetel. Il hérite de la direction commerciale. Sous son contrôle, le pôle professionnel dédié aux revendeurs et SSII (à ce jour, un tiers de l’activité du grossiste) est dirigé par Laurent Laubry, un ancien d’Acer, tandis que le pôle grand public a été confié à Jacques Landais.
Trois commerciaux terrain vont compléter le dispositif : un pour FSC (Fujitsu-Siemens Computers), un pour NEC et un pour les grands comptes.

* voir l’article sur sa nomination