24 août 2009

Le marché de l’impression dégringole selon Gartner

Pas de jaloux, enfin si l’on peut dire… Après les PC et les serveurs, c’est au tour du secteur de l’impression personnelle de subir une baisse importante de son activité au sein de la zone EMEA. C’est en tous ce qu’a constaté le cabinet d’études Gartner quand il s’est penché sur les ventes d’imprimantes, de multifonctions et de copieurs au cours du 1er semestre 2009 dans cette zone géographique. Au global, ce marché est tombé sous les 18 millions d’unités vendues, contre près de 23,8 au cours du premier semestre 2008. Une chute vertigineuse, supérieure à 24 % !  Pire, Le Gartner ne prévoit pas d’embellie au cours du second semestre, au mieux le marché fera-t-il là aussi -24%. Au pire : il pourrait tutoyer les – 30% !

Agenda: Le Broadband World Forum Europe à Paris, du 7 au 9 septembre 2009

Du 7 au 9 Septembre prochain, la fine fleur du haut et du très-haut débit seront présents au CNIT de Paris – La Défense pour le Broadband World Forum, un évènement de renommée mondiale qui fixe l’état de l’art en matière d’industrie des télécommunications fixes et mobiles dans le domaine du haut-débit. Parmi les grands acteurs présents : Juniper Networks, Ericsson, et quelques autres…

Nokia : ne dites pas netbook ou ultra-mobile PC, dites Booklet 3G

Logique. Pionnier et leader dans l’industrie du Mobile depuis un quart de siècle, le finlandais Nokia a mis à son tour un pied sur le marché ô combien chargé désormais des netbooks. Mais plutôt que de lancer, à l’instar de quelques grands noms pas forcément bien inspirés, un « mee too product », Nokia à voulu faire l’étalage de son savoir-faire en matière de mobilité avec un PC à base d’Atom, léger et ultra-fonctionnel, et reposant sur Windows. Son nom ? Le Nokia Booklet 3G !

En cas d’obtention de la 4ème licence 3G, Free s’apprêterait-il à ouvrir un réseau de boutiques à ses couleurs ?

Des Freestores ? L’idée aurait pu paraitre saugrenue il y a quelques mois pour Iliad et sa filiale Web qui se singularisait jusqu’ici des autres FAI par le fait que l’ensemble de ses abonnés provenaient d’une inscription en ligne, voire par téléphone. Mais la perspective éventuelle d’obtenir (enfin) la quatrième licence 3G dans l’hexagone, à moins que ses concurrents opportunistes ne le coiffent au poteau, pourrait changer la donne. Et la Tribune, s’appuyant sur une « source sûre », croyait savoir en fin de semaine dernière qu’un plan d’ouverture de dizaines de boutiques  aux couleurs d’Iliad/Free était en projet…