La faille de Kaminsky explorée par Celeste

Tendances IT

La faille DNS, dite de Kaminsky (celui qui l’a découverte aux Etats-Unis), continue de faire parler d’elle… Cette fois c’est Celeste, le FAI dédiant aux entreprises des solutions à débit garanti, qui se lance dans la faille pour le bien de ses clients puisqu’il propose de tester gratuitement la dite faille sur son nouveau site technique baptisé « Le Lab ».

Après avoir lancé auparavant le test d’éligibilité SDSL et fibre optique, Celeste propose donc sur son nouveau site technique (« Le Lab ») plusieurs tests utiles pour tout ce que le monde des réseaux et des télécoms compte d’acteurs en France.

L’ambition de Celeste ? Faire découvrir à travers des articles techniques, des repères tels qu’un glossaire mais surtout des outils opérationnels utiles, l’intérêt et la puissance de ses solutions. Et parmi cette offre à géométrie variable, on retrouve – en exclu – le test de la faille DNS, dite « de Kaminsky ». Via ce test, facile à mettre en œuvre, on peut tester le niveau de vulnérabilité de telle ou telle adresse IP, en indiquant tout bêtement celle-ci.

Au gré du résultat obtenu par cette sorte de diagnostic de sécurité, il sera temps pour l’administrateur informatique de mettre en place une « rustine » de sécurité. A côté du test de la faille DNS, on retrouve une batterie d’autres tests permettant d’obtenir par exemple des informations techniques détaillées sur l’éligibilité ADSL ou SDSL. Tous ces tests sont simples, écrits dans la langue de Molière et intégralement gratuits !