BI : Report One recrute revendeurs pour adresser les ETI

News Channel

L’éditeur français de logiciels Report One investit dans un réseau étendu de revendeurs pour distribuer MyReport BE et adresser les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Éditeur de logiciels décisionnels, Report One veut adresser, en plus des PME, les ETI et les départements métiers de grands groupes. Et ce pour soutenir le lancement, officialisé au début de l’été 2017, de MyReport Business Evolution (ou MyReport BE).

Cette plateforme de reporting et de pilotage des processus métiers en self-service inclut les fonctionnalités de la solution MyReport en standard : collecte, mise en forme et partage des données de l’entreprise, création et diffusion de tableaux de bords… Elle intégre, de plus, des capacités enrichies de modélisation, analyse, diffusion et administration des données. Ces dernières peuvent être partagées dans Office 365, la suite collaborative de Microsoft dans le Cloud. Les environnements Windows sont ciblés.

L’offre est donc censée répondre à la fois aux attentes des directions des systèmes d’information (DSI) d’ETI et aux utilisateurs métiers. Autonomes, ces derniers peuvent « se connecter à toutes les sources de données de l’entreprise. Ils peuvent aussi créer leurs propres tableaux de bord par glisser-déposer. Et partager leurs indicateurs de performance sur Excel, dans un portail Web, sur Office 365 ou via une plateforme mobile », explique l’éditeur basé à Paris. La DSI, de son côté, peut définir, via la console d’administration de la solution, les droits des utilisateurs (dans l’Active Directory), les règles de gestion et les alertes sur ETL. Le but étant de « maîtriser » la sécurité des informations traitées.

Réseau de distribution étendu

Pour distribuer sa nouvelle offre, Report One étoffe son réseau de partenaires. 25 revendeurs et intégrateurs ont déjà été référencés dans l’Hexagone pour adresser les ETI, selon l’éditeur. Une majorité étant issue du réseau existant de partenaires (400) de l’entreprise. Et, d’ici la fin 2018, Report One prévoit de s’appuyer sur une quarantaine de prestataires orientés Business Intelligence (BI) pour vendre MyReport BE.

En interne, les recrutements progressent aussi. Une équipe d’une quinzaine de commerciaux identifie les projets de grands comptes. Et ce pour générer des leads qualifiés et soutenir l’engagement des revendeurs de MyReport BE. La vente en marque blanche auprès d’éditeurs métiers est une autre priorité, indique Ayrald Berthod, directeur général délégué de Report One. « Ce canal représente déjà 30% des ventes », précise-t-il.

Lire également :

En France, l’ERP en mode SaaS n’a pas tué le on-premise

Du risque de négliger la « petite donnée » face au Big data (avis d’expert)

crédit photo © Pressmaster / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur