Cloud : les entreprises françaises entre maturité et résistance

Tendances IT

65% des entreprises interrogées par IDC France prévoient d’améliorer leur maturité Cloud. Mais des préoccupations perdurent, concernant la sécurité notamment.

La société d’études IDC s’est intéressée aux stratégies d’entreprises françaises de plus de 50 salariés utilisatrices de services Cloud ou en passe de le devenir.

Sans surprise, les entreprises déclarent, dans leur grande majorité, utiliser le Cloud. Parmi ces sociétés, 30% se considèrent comme des opportunistes : elles utilisent le Cloud en fonction des besoins métiers. 16% ont une utilisation étendue du Cloud. 15% réutilisent les meilleurs pratiques dans ce domaine et 7% font du Cloud une stratégie prioritaire.

La maturité Cloud des entreprises françaises. Source : IDC, septembre 2017.
La maturité Cloud des entreprises françaises. Source : IDC, septembre 2017.

En revanche, plus de 30% des entreprises concernées par cette enquête « résistent » encore au Cloud. Elles y réfléchissent ou se concentrent sur des projets pilotes.

Sécurité et dépendance

Ainsi, bien que 65% des répondants prévoient d’améliorer leur maturité Cloud d’ici deux ans, lorsqu’il est question de migrer dans le nuage informatique données et applications, des freins demeurent. Les préoccupations concernent en priorité la sécurité, et ce que le Cloud soit public ou privé. La mise en oeuvre en mai 2018 du Règlement général sur la protection des données (RGDP, ou GDPR en anglais) renforce la tendance.

Par ailleurs, la pénurie de compétences dédiées et les performances réseau (latence, fiabilité, bande passante) inquiètent des utilisateurs du Cloud public – AWS, Microsoft Azure et Google Cloud Platform sont les principaux fournisseurs -. Les utilisateurs du Cloud privé, de leur côté, s’inquiètent moins des performances réseau que d’une potentielle dépendance trop marquée vis-à-vis d’un vendeur de services Cloud.

Malgré tout, la facilité d’intégration d’applications d’entreprise (ERP, CRM…) au système d’information existant est considérée comme un des plus sérieux avantages du Cloud par rapport au déploiement sur site (on-premise). L’hybride est une alternative.

Lire également :

Le Cloud ne peut plus se passer du channel

12 statistiques sur l’usage du Cloud en entreprise (avis d’expert)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur