Systancia place la cybersécurité au coeur de sa gouvernance

Nominations

L’éditeur français Systancia fait d’Antoine Coutant son directeur cybersécurité. Pour consolider les processus qualité et le développement sécurisé de ses logiciels.

Implanté à Sausheim (Haut-Rhin), Paris et Rennes, Systancia conçoit des logiciels de  sécurité des systèmes d’information, et de virtualisation d’applications et de postes de travail. Aujourd’hui, l’entreprise française s’oriente vers un modèle de distribution 100% indirect dans l’Hexagone, avec le soutien de partenaires intégrateurs.

Pour mieux se concentrer sur les processus qualité et le développement sécurisé de ses logiciels, Antoine Coutant a été recruté au poste de directeur cybersécurité.

Antoine Coutant« Face aux attaques informatiques croissantes que subissent chaque jour les entreprises du monde entier, la cybersécurité est aussi un enjeu de gouvernance. Dès 2014, Systancia a initié une démarche visant à prendre une place d’acteur majeur dans le domaine de la cybersécurité en proposant des produits robustes et de confiance. Mon arrivée dans la société s’inscrit dans cette logique », a déclaré l’ingénieur.

Systancia, après Amossys et Orange Business Services

Avant de rejoindre le bureau rennais de Systancia en juin 2017, Antoine Coutant exerçait chez Amossys. Il fut manager cyber-industriel, responsable technique et, dernièrement, manager opérationnel de cette société de conseil en sécurité des technologies de l’information. Auparavant, il exerça comme ingénieur sécurité, puis manager R&D d’Orange Business Services IT&L@BS (anciennement Silicomp AQL). Le centre d’évaluation de la sécurité des technologies de l’information (CESTI) du prestataire technique.

Par ailleurs, Antoine Coutant a débuté sa carrière en 2000 au sein d’un laboratoire R&D du ministère de la Défense. Il y travailla près de 8 ans, notamment sur des problématiques réseaux et de chiffrement. Il est ingénieur en calcul scientifique de formation (Cnam Paris).

Désormais directeur cybersécurité de Systancia, il doit accompagner des clients, prescripteurs et partenaires dans leurs projets. Mais aussi doter l’éditeur d’une équipe interne dédiée à la recherche de vulnérabilités sur tous ses produits. Pour garantir leur performance et leur conformité réglementaire. Un niveau d’exigence qui répond à la démarche de certification de Systancia. C’est notamment le cas de la solution de contrôle d’accès IPdiva Secure de l’éditeur. Une solution certifiée CSPN (certification de sécurité de premier niveau) par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Lire également :

Systancia s’oriente vers un modèle 100% indirect

crédit photo de une © watcharakun / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur