Quand les « zones d’ombre » du réseau exposent les données

Tendances IT

Le manque de visibilité et d’anticipation expose aux risques les réseaux d’entreprise et leur environnement de Cloud hybride, souligne Gigamon, enquête à l’appui.

Le fournisseur américain de solutions de visibilité et sécurité réseau Gigamon publie les résultats d’un sondage sur la cybersécurité et le Cloud (« Hide and Seek: Cybersecurity and The Cloud »). L’enquête a été réalisée par le cabinet britannique Vanson Bourne en mai 2017 auprès de 500 décideurs IT. Tous travaillent pour des entreprises de plus de 1000 salariés. Les États-Unis, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont concernés.

Cloud hybride

Globalement, pour 37% des répondants, les informations qui intéressent leur organisation (de l’activité quotidienne aux données corporate critiques) sont, dans leur majorité, dans le Cloud privé et public. Et 73% pensent que ce sera le cas d’ici trois ans.

Par ailleurs, 49% des décideurs IT interrogés jugent que leur environnement de Cloud hybride ne leur permet pas de savoir où sont vraiment stockées leurs données.

Et pour 72% des décideurs IT (78% en France), leur organisation n’a pas adapté son infrastructure réseau à l’augmentation du volume de données traitées.  Malgré tout, 53% des organisations concernées par ce sondage n’auraient pas encore déployé de stratégie de sécurité dédiée au Cloud. En France, cette proportion est supérieure de 10 points.

« Zones d’ombre »

Dans l’Hexagone, 62% des répondants considèrent les « zones d’ombre » du réseau comme un obstacle « majeur » à la protection des données. Et 59% disent manquer d’informations pour identifier les menaces de sécurité…  Or la mise en oeuvre, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (GDPR) rend plus urgente la nécessité de se doter d’une visibilité étendue des réseaux. Pourtant, 58% des décideurs IT français estiment que leur organisation n’a pas encore de politique effective dédiée au GDPR.

Il n’est pas sûr, malgré tout, que la nouvelle frustre le marché, bien au contraire !

Lire également :

L’énigme de la conformité au règlement GDPR : où commencer ? (avis d’expert)

Gigamon : « En croissance, avec plus de 100 profils certifiés »

crédit photo © kewl via VisualHunt / CC BY

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur