DXC Technology rabote son management, réduit ses coûts

Stratégies Channel

Né de la fusion des services aux entreprises de HPE et de CSC, DXC dit avoir supprimé quatre niveaux de management dans ses unités dédiées à la distribution et au support.

DXC Technology a confirmé cette semaine rationaliser sa structure, relève CRN. Le prestataire né de la fusion des services aux entreprises de HPE et CSC serait ainsi passé de 11 à 7 niveaux de management dans sa division de distribution. Et de 10 à 6 niveaux de management dans sa division support. « Ce n’est pas une mince affaire de supprimer quatre niveaux de management en 90 jours », a déclaré le CEO de DXC, Mike Lawrie, à l’attention d’analystes financiers.  « Nous avons dénombré bon nombre de chevauchements », a-t-il ajouté.

En trois mois, DXC se serait ainsi séparé de 40% des vice-présidents et directeurs d’un ensemble qui employait 165 000 personnes dans le monde avant la fusion. Parallèlement, l’entreprise aurait embauché 6000 nouveaux collaborateurs depuis le printemps. « Nous avons encore besoin d’attirer de jeunes talents au bon endroit et de mettre à niveau les talents existants », a de son côté commenté Paul Saleh, directeur financier de DXC Technology.

« Optimiser » les effectifs

« Optimiser » la main d’oeuvre aurait ainsi permis à DXC d’économiser 60 millions de dollars au cours du dernier trimestre. Pour réduire un peu plus la facture, DXC indique avoir consolidé 31 implantations et fermé 58 de ses sites, soit 7% de ses actifs immobiliers. L’offre de produits et services de l’entreprise a elle aussi été révisée à la baisse. Selon Mike Lawrie, le catalogue DXC est passé de 500 offres distinctes à moins de 300 offres regroupées au sein de 9 familles de prestations IT. Ces mesures auraient permis à DXC de réduire ses coûts de 140 millions de dollars au total depuis le 3 avril dernier. Soit le jour de son lancement officiel sur les marchés financiers. DXC ambitionne même de réduire la note de 1 milliard de dollars d’ici la fin de son premier exercice fiscal, en mars 2018.

6 Md$ au 1er trimestre

Pour son premier trimestre clos le 30 juin 2017, DXC a généré 5,91 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Un montant en baisse de 7,9% par rapport aux revenus « services » combinés de CSC et HPE à cette période l’an dernier. En revanche, le groupe fusionné a généré un bénéfice net de 159 millions de dollars, soit un bénéfice par action dilué de 0,55 dollar, contre une perte nette combinée de 283 millions de dollars il y a un an.

Fort de ces résultats, DXC prévoit de réaliser un chiffre d’affaires annuel compris entre 24 milliards et 24,5 milliards de dollars. Et un bénéfice par action compris entre 6,50 et 7 dollars pour l’ensemble de son premier exercice fiscal, qui se terminera le 31 mars 2018,

Lire également :

Cinq choses à savoir sur DXC Technology

Qui sont les dirigeants de DXC Technology, CSC-HPE ES ?


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur