Symantec cède ses certificats de sécurité de sites Web

News Channel

Symantec vend son activité de certification Web à Digicert pour mieux recentrer ses efforts sur son portefeuille de solutions de cyberdéfense intégrées.

L’éditeur de solutions de sécurité Symantec a annoncé mercredi 2 août vendre son activité de certification Web au fournisseur spécialisé Digicert. Ce dernier va verser 950 millions de dollars à l’éditeur, qui obtient également une participation de 30% dans Digicert.

Majoritairement détenu par le fonds de capital-risque américain Thomas Bravo, Digicert va ainsi élargir son portefeuille de solutions de sécurité pour les services web et l’Internet des objets (IoT). Symantec, de son côté, cède une activité devenue trop coûteuse.

Autorité malmenée

Le rachat de l’activité certification Web de Symantec fait suite à des rumeurs concernant une probable vente de cette entité. Une entité qui est elle-même le fruit de l’acquisition de l’activité authentification de Verisign par Symantec pour 1,28 milliard de dollars en 2010. La vente intervient également après des mois turbulences, comme l’a rappelé Silicon.fr. Tout commence en 2015, lorsque Google a décidé de bannir des certificats de Symantec pour Chrome et Android. En début d’année 2017, Google a ciblé à nouveau le spécialiste de la sécurité qu’il accuse d’avoir émis des certificats TLS invalides. Finalement, en mars dernier, la firme de Moutain View a décidé de ne plus reconnaître le statut de validité étendue des certificats émis par l’autorité de certification de Symantec, pendant au moins un an…

Cyberdéfense intégrée

Selon Nick Noviello, directeur financier de Symantec, sur un chiffre d’affaires 2016 de 3,6 milliards de dollars, l’activité certification de sites Web du groupe pesait environ 350 millions de dollars. Trop peu, selon Symantec.

L’éditeur veut recentrer ses efforts sur sa propre plateforme de solutions de cyberdéfense intégrées à l’attention de clients et partenaires de distribution. Deux récentes acquisitions, celles de Fireglass et de Skycure, témoignent de ses ambitions dans ce domaine.

Lire également :

Zscaler place un ex-Symantec à la direction du channel

Sécurité : 8% de croissance par an jusqu’en 2020


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur