Stockage : les ODM tirent leur épingle du jeu

Tendances IT

Les dépenses en baies de stockage externes diminuent encore au premier trimestre 2017, mais les déploiements full-flash et hyperscale sont en croissance. À ce jeu, les ODM (original design manufacturers) et NetApp s’en sortent mieux que d’autres.

Les ventes mondiales de systèmes de stockage pour entreprises ont « plafonné » à 9,2 milliards de dollars au premier trimestre 2017. Un chiffre en léger repli de 0,5% par rapport à la même période l’an dernier, selon le cabinet IDC. Les systèmes de stockage externe restent le plus large segment du marché, malgré un recul des ventes (-2,8% à 5,2 Md$). Quant aux livraisons de serveurs de stockage, elles ont chuté de 13,7% à 2,7 Md$.

En revanche, le groupe des ODM (original design manufacturers) profite d’une hausse des déploiements hyperscale. Ces ODM (des fabricants tels que Foxconn, Quanta et Wistron, par exemple), fournissent en marque blanque les datacenters hyperscale, dont ceux des poids lourds du Cloud : AWS, Microsoft, Google, etc. Dans ce contexte, les ODM directs ont vu leurs revenus bondir de 78,2% à 1,2 milliard de dollars sur le trimestre. Et leur part de marché passer de 7,4% au premier trimestre 2016 à 13,2% au premier trimestre 2017.

NetApp et IBM en croissance

Ce ne sont pas les ODM, mais le groupe fusionné Dell EMC qui domine le marché mondial des équipements et solutions de stockage. Mais sa part de marché a reculé de 3,5 points à 21,5% en un an. Ses ventes ayant chuté de 14,6% (à 1,96 Md$).

HPE, en seconde position avec une part de 20,3%, a lui aussi chuté lourdement (-18,6% à 1,86 Md$). En revanche, NetApp enregistre une forte croissance (+13,3% à 731 M$). En dehors des ODM et d’un groupe d’autres acteurs, il est le 3e vendeur du marché avec une part de 8%. Son orientation dans le stockage flash et le Cloud hybride porte ses fruits.

NetApp devance ainsi le japonais Hitachi et le groupe d’Armonk, New York, IBM. Ces deux groupes ont une part de 5% chacun dans le stockage. Mais l’industriel japonais a vu reculer ses ventes de 9,4% (à 460 M$), alors qu’IBM retrouve des couleurs (+1,5% à 455 M$).

Lire également :

NetApp et Microsoft boostent leur partenariat Cloud hybride

Dell EMC domine un marché du stockage en berne

crédit photo © kewl via VisualHunt / CC BY

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur