Vectra Networks se lance en France avec Christophe Jolly

Nominations

L’éditeur de solutions de cybersécurité Vectra Networks a recruté Christophe Jolly. Il lance l’activité en France avec le soutien de partenaires, dont l’intégrateur Nomios.

Présent en France depuis quelques mois, mais en Europe depuis 2015, l’éditeur américain Vectra Networks a placé Christophe Jolly aux commandes de son activité hexagonale.

Avant de rejoindre l’éditeur de solutions de sécurité début 2017, Christophe Jolly était directeur sécurité de Cisco France. Auparavant, il fut directeur des ventes France de Sourcefire. Et ce, après avoir été responsable commercial du secteur opérateurs et défense de Netasq (fusionnée avec Arkoon pour devenir Stormshield). Le manager exerça également des responsabilités commerciales et avant-vente chez Dimension Data France.

Désormais directeur France de Vectra Networks, Christophe Jolly pilote la stratégie commerciale et le développement du réseau de distribution hexagonal de Vectra.

Grossistes et experts en cybersécurité

Fondée en 2011 à San Jose (Californie), Vectra Networks a conçu une plateforme de détection de cyberattaques en temps réel. Pour surveiller l’ensemble du trafic réseau, l’outil utilise l’intelligence artificielle, la data science et l’analyse comportementale. L’entreprise compte le britannique Darktrace parmi ses concurrents.

En France, Vectra mise sur la distribution indirecte de son offre auprès de clients finaux (à partir de 1000 collaborateurs). « Nous comptons déjà sur un partenariat fort avec l’intégrateur Nomios », expliquait récemment Christophe Jolly. Ce partenariat avec l’intégrateur francilien a été négocié depuis la Suisse (siège européen de Vectra), avant sa nomination. Fort de cette alliance, l’outil a déjà été adopté par « plusieurs grands comptes français » .

Le manager et son équipe ciblent des grossistes et revendeurs. Mais aussi des experts en cybersécurité. Ces derniers doivent disposer des compétences techniques nécessaires pour diffuser « l’offre auprès d’entreprises et de SOC (centres opérationnels de sécurité) ».

Lire également :

Wannacry : former, le remède anti-ransomware de l’IT ?

Sécurité : 8% de croissance par an jusqu’en 2020


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur