Altice remplace SFR, les partenaires s’adapteront

Stratégies Channel

SFR va disparaître au profit d’Altice, qui devient la marque unique et globale du groupe de Patrick Drahi. Une cohésion « attendue » par l’écosystème, selon l’homme d’affaires.

Trois ans après avoir acquis l’opérateur, le magnat Patrick Drahi va remplacer SFR et l’ensemble des marques BtoB de son groupe par une marque unique, celle de la société holding : Altice. Seules certaines marques télécoms (parmi lesquelles Red en France), ainsi que les médias du groupe (i24News, BFMTV, RMC, Libération, L’Express…) et la plateforme publicitaire Teads, acquise en mars dernier, vont conserver leur identité actuelle.

Pour SFR et d’autres, le changement de nom sera effectif d’ici la fin juin 2018. Il témoigne de la transformation numérique d’une holding devenue un « groupe mondial intégré » à marque unique, explique sa direction. « Altice renforce ainsi sa culture collaborative, son sens de l’innovation et son énergie, attendus par ses équipes, ses clients et ses partenaires », dont les revendeurs et installateurs de SFR Business, une entité lancée en 2008.

30 ans de télécommunications

Il n’empêche, une marque emblématique des télécoms français va disparaître. Créée en 1987 par la Compagnie générale des eaux (devenue Vivendi en 1998), la Société Française du Radiotéléphone (SFR) a ouvert son réseau GSM en 1992. Quinze années plus tard, la société va réaliser d’importantes acquisitions (Tele2 France, Neuf Cegetel). Elle sera elle-même rachetée, en 2014, à Vivendi par Numericable, alors filiale d’Altice. Et devient SFR Group. La guerre des prix initiée par Free Mobile bouscule l’ensemble du marché.

Depuis, SFR fait face à une restructuration et au mécontentement de clients. En trois ans, le groupe a perdu près de 2 millions d’abonnés, rappelle Silicon.fr. Mais en 2016, SFR a massivement investi pour rattraper son retard dans la 4G et se tenir prêt pour la 5G. Dans le fixe, l’opérateur français ambitionne d’opérer, à horizon 2022, jusqu’à 22 millions de prises très haut débit (THD), dont une majorité en fibre jusqu’au domicile (FTTH).

Lire également :

Bouygues Telecom, Free et Orange contre SFR

SFR Business recherche des partenaires


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur