Avanquest devient Claranova pour mieux briller dans l’IoT

News Channel

Avec le feu vert des actionnaires, Claranova sera le nouveau nom du groupe français organisé autour de trois entités : PlanetArt (impression mobile), myDevices (IoT) et Avanquest Software.

Éditeur français connu pour ses logiciels grand public, Avanquest s’oriente progressivement vers le BtoB pour revenir à l’équilibre. Pour acter cette transformation, sa direction entérine le changement de nom et la clarification des structures du groupe. Celui-ci est coté sur Euronext Paris.

« Cette nouvelle identité, Claranova, acte l’entrée du groupe dans une nouvelle phase qui s’inscrit dans la continuité de notre stratégie initiée il y a trois ans », déclare son président Pierre Cesarini (en photo ci-dessous). La démarche vise à « reconstruire le groupe autour de trois projets ayant chacun sa spécificité et sa dynamique » : l’impression depuis un mobile, l’Internet des objets (IoT) et l’édition/distribution de logiciels.

PlanetArt et myDevices

Pierre CesariniL’activité d’impression de photographies depuis les smartphones, PlanetArt, a été lancée en 2014. Elle représente déjà près de 65% du chiffre d’affaires trimestriel du groupe, soit 18,7 millions d’euros sur 28,9 millions d’euros générés par le groupe au troisième trimestre (de janvier à mars) de son exercice 2016-2017. L’entreprise emploie 500 salariés répartis sur 8 sites dans le monde. Et réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires annuel (plus de 100 M€) aux États-Unis.

myDevices, son activité de gestion d’objets connectés, ne contribue pas encore aux revenus du groupe. Mais l’entrée de l’industriel américain Semtech au capital de myDevices a fait bondir le cours de l’action d’Avanquest en janvier dernier. Et la communauté de développeurs (225 000 à ce jour) se renforce autour de la plateforme Cayenne. Une plateforme utilisée pour permettre aux grandes entreprises comme Carrefour de développer et déployer une solution IoT pour leurs clients.

Avanquest Software réorienté

La filialisation de la division Avanquest Software, enfin, est actée. Activité historique du groupe, l’édition/distribution de logiciels est réorientée vers la vente en ligne et le modèle par abonnements, avec le soutien de partenaires. Avanquest Software a enregistré une hausse de 2% de son activité à 9,4 millions d’euros fin mars. Et la part du chiffre d’affaires récurrent devrait progressivement s’accroître.

Dans ce contexte, les actionnaires sont appelés à se prononcer sur ces choix, le 7 juin, en assemblée générale extraordinaire. À l’issue du vote et des résolutions, le groupe devenu Claranova sera donc organisé autour de ces trois structures. En début d’année déjà, Pierre Cesarini expliquait avoir engagé des réflexions autour de partenariats stratégiques ou d’une éventuelle prise de participation. Avec l’objectif d’orienter le modèle software du groupe vers la monétisation de trafic Internet…

Lire également :

Quels sont les potentiels de croissance de l’IoT pour le Channel ? (tribune)

IoT : les déploiements bondissent dans les entreprises

crédit photo de une © everything possible / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur