OVH rachète vCloud Air à son partenaire VMware

News Channel
0 0 Donnez votre avis

L’hébergeur français OVH acquiert vCloud Air, le service de Cloud public de VMware, son partenaire de longue date. Un rachat qui permet à OVH de renforcer son offre autour des infrastructures hybrides et des datacenters virtuels, et d’accélerer son déploiement aux États-Unis.

OVH n’a pas attendu l’édition lyonnaise de son Partners Tour pour annoncer, mardi 4 avril, acquérir vCloud Air aux États-Unis et en Europe.  Le service de Cloud public de VMware, basé sur la plateforme de virtualisation vSphere. Le rachat inclut les datacenters depuis lesquels ces services sont opérés, les opérations et les équipes de vCloud Air. Un succès pour Octave Klaba, le Pdg d’OVH ?

Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. En revanche, l’hébergeur de Roubaix a indiqué qu’après la clôture de l’acquisition, prévue au cours du second trimestre 2017, il opérera le service sous le nom de vCloud Air Powered by OVH. L’entreprise s’est par ailleurs déjà engagée à travailler en étroite collaboration avec VMware dans la commercialisation et le service client de trois cas d’usages établis de vCloud Air : extension, consolidation et reprise d’activité de datacentre. Par ailleurs, OVH continuera à proposer des technologies de cloud hybride fournies par VMware, son partenaire de longue date. OVH a été reconnu «  service provider of the year  » par VMware en 2016, notamment.

Partenariat « pérenne et fructueux »

Pat Gelsinger, le CEO de VMware, a présenté l’opération comme « une extension de ce partenariat » qui lie les deux sociétés. Un rachat bénéfique aux partenaires et aux clients, selon lui. « Les clients profiteront de la présence mondiale d’OVH, d’un service client personnalisé, tout en conservant la technologie SDDC [Software-Defined Data Center] de VMware à laquelle ils sont habitués », a-t-il déclaré. Comme le rappelle Silicon.fr, la cession de vCloud Air, un actif qui pesait dans le portefeuille de VMware, l’éditeur s’étant récemment rapproché d’AWS, permet à l’entreprise américaine de se concentrer sur l’édition de logiciels. VMware laisse, par ailleurs, un partenaire clé se charger de l’exploitation de son Cloud. OVH, de son côté, accélère son plan de déploiement aux États-Unis. Ce plan, piloté par sa nouvelle équipe managériale US (Russell P. Reeder est CEO), va démarrer avec l’ouverture d’un datacenter à Vint Hill, en Virginie, un second étant planifié à Hillsboro, dans l’Oregon.

Lire également :

M. Calmejane : « OVH concocte un programme de tiering »

L’infrastructure dope la croissance du Cloud public


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur