Les PME de l’IT retrouvent un second souffle

Tendances IT

Dans leur majorité, les PME et TPE du numérique ont stabilisé ou augmenté leur chiffre d’affaires au deuxième semestre 2016. Malgré les difficultés d’accès aux donneurs d’ordre.

Cinov-IT, le syndicat professionnel regroupant 900 petites et moyennes entreprises du numérique, publie son étude conjoncturelle. Au deuxième semestre 2016, les revenus de petits éditeurs de logiciels, intégrateurs et prestataires conseil en informatique, en France, ont progressé : 52% déclarent une croissance de 5% à 20% de leur chiffre d’affaires. Et 19% affichent des revenus stables. En revanche, 29% ont vu baisser leurs revenus. Mais ce taux a reculé de 5 points en deux ans.

Résultat des courses : 72% des dirigeants de TPE ou PME du numérique prévoient une croissance ou le maintien de leur chiffre d’affaires au premier semestre 2017. Et les prévisions de recrutement repartent également à la hausse. 29% des répondants disent avoir recruté au moins une personne au second semestre 2016. Et 33% prévoient de le faire avant la fin de l’été 2017. Les profils techniques (53% des recrutements) et les commerciaux (27%) sont les plus recherchés.

Affres de la sous-traitance

Les signaux ne sont pas tous au vert, loin de là. Les TPE et PME françaises du numérique interviennent majoritairement en sous-traitance, les trois-quarts en 1er ou 2e niveau. Toutefois, 26% ne sont toujours pas déclarées au donneur d’ordre par le titulaire du marché.

Dans ce contexte, 63% des petites et moyennes structures interrogées jugent difficile l’accès aux marchés privés. Pour plusieurs raisons : les donneurs d’ordre refusent la prise de risque, le chiffre d’affaires exigé est trop important et le dossier est jugé juridiquement complexe. Ce taux atteint même 72% pour les marchés publics. Les lourdeurs administratives et les procédures longues freinent l’engouement de TPE et PME. Elles travaillent donc assez peu avec le secteur public.

La dégradation des délais de paiement est un autre sujet de préoccupation : les entreprises françaises de moins de 50 salariés redoutent la panne de trésorerie.

Cloud ? Demain peut-être

53% des petites entreprises de l’IT n’ont toujours pas de projet Cloud : une minorité est en veille, mais 34% disent ne pas être concernées. En revanche, 47% se sont lancées à la découverte du nuage informatique. Parmi celles-ci, 31% font évoluer leurs modèles d’affaires pour s’adapter.

Enfin, l’étude semestrielle du Cinov-IT témoigne de la défiance des dirigeants de petites entreprises vis-à-vis du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi). « Il serait plus simple de baisser les charges sociales plutôt que de faire des dispositifs alourdissant encore un peu plus la charge administrative des petites sociétés », indique l’organisation. Malgré tout, 65% des dirigeants de petites entreprises du numérique affichent leur optimisme, alors qu’ils étaient moins de 40% précédemment.

Lire également :

Conscio Technologies recherche revendeurs et intégrateurs

Guidance Software mise sur les MSSP pour cibler les TPE et PME

Photo via Visualhunt

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur