Conscio Technologies recherche revendeurs et intégrateurs

News Channel
0 0 Donnez votre avis

Éditeur de solutions de sensibilisation à la sécurité de l’information, Conscio veut recruter une dizaine de partenaires en 2017 pour mieux se développer en France et en Europe.

Conscio Technologies édite des solutions SaaS (RapidAwareness, Sensiwave) et contenus de sensibilisation des collaborateurs à la sécurité de l’information. Active depuis 8 ans, la TPE française s’ouvre à la distribution indirecte pour développer ses activités. Dans un premier temps, « nous prévoyons de signer avec 4 à 5 partenaires sur la France autour de la sécurité de l’information. Et une dizaine d’ici fin 2017, en y ajoutant le support d’autres thématiques : santé, données personnelles, environnement et transformation numérique », indique à ChannelBiz.fr Michel Gérard, Pdg de la société.

Protection des données

L’offre de Conscio est destinée aux organisations appelées à se mettre en conformité avec les normes réglementaires qui les concernent : règlement européen sur la protection des données (RGPD, ou GDPR en anglais), norme de sécurité de l’industrie des cartes de paiement (PCI DSS) ou encore confidentialité des données de santé. Cette mise en conformité implique de sensibiliser les salariés et les agents aux bonnes pratiques en matière de sécurité et de confidentialité. Et, pour Conscio technologies, de donner plus de visibilité à l’offre en s’ouvrant à la distribution indirecte.

« Nous recherchons essentiellement des VARs, sociétés de conseil ou intégrateurs », précise Michel Gérard. Les partenaires recrutés pourront « développer des services à valeur ajoutée, telles que des prestations d’accompagnement et de création de contenus », autour des solutions de l’éditeur.

100% de croissance ?

Conscio est le fruit de plusieurs cessions. « Conscio Technologies était auparavant la filiale d’une société : Hapsis. Mais nous avons cédé l’activité conseil sécurité de Hapsis à Solucom. Le nom de Hapsis étant lui aussi cédé, la structure Hapsis a pris le nom de Sensirisk. Nous avons ensuite procédé à la fusion de Sensirisk avec sa filiale Conscio Technologies. Cette opération a conduit à la disparition de la structure juridique Conscio Technologies, toutes les activités ayant été regroupées dans la structure Sensirisk. Ensuite, Sensirisk a pris le nom de Conscio Technologies », que l’on connait aujourd’hui, explique Michel Gérard.

Désormais, l’entreprise revendique plus de 500 000 utilisateurs et « 50 grandes références », dont BNP Paribas, Allianz et le GIE Sesame-Vitale. Basée à Paris, Conscio emploie une dizaine de salariés. Sa direction déclare avoir ouvert un bureau à Londres et s’être rapprochée du FrenchTech Hub de San Francisco pour adresser le marché américain et promouvoir l’application Rapidawareness.com.

Conscio prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires de 400 000 euros sur son exercice fiscal clos le 31 mars prochain. Ce qui représenterait une hausse de 100% par rapport à l’exercice précédent. L’entreprise ambitionne même de dépasser le million d’euros de revenus en 2018. « Nous pensons arriver aux 30% de revenus générés par les ventes indirectes rapidement et, à terme, atteindre les 60% ».

Lire également :

Sécurité : 8% de croissance par an jusqu’en 2020

L’Europe réfléchit à un label pour la sécurité de l’IoT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur