Oracle négocie NetSuite à 9,3 milliards de dollars

News Channel
0 15 Donnez votre avis

Annoncé en juillet dernier, le rachat de NetSuite par Oracle s’est conclu le 7 novembre au terme d’un bras de fer avec le deuxième actionnaire de l’éditeur.

 Mark Hurd CEO Oracle
Mark Hurd, CEO Oracle.

C’est finalement au prix initial de 109 dollars par action qu’Oracle a pu conclure le rachat de l’éditeur NetSuite ce lundi 7 novembre.

Le rachat avait été annoncé dès le mois de juillet : Oracle voulait s’emparer de NetSuite, un spécialiste des services Cloud pour les entreprises (à sa création en 1998, on parlait de mode ASP) pour 9,3 milliards de dollars.

Une manière de souligner son intention de monter en puissance dans les segments ERP et CRM dans le Cloud alors qu’Oracle avait historiquement poussé ce type de solutions sous le modèle économique des licences logicielles.

Un actionnaire un peu trop gourmand

Mais le projet de rachat a été perturbé par l’opposition du deuxième actionnaire de l’éditeur visé : la société d’investissement T. Rowe Price, basée à Baltimore, qui détient 17,7% du capital. Elle voulait faire monter le prix d’acquisition à 133 dollars par titre NetSuite (par rapport à 109 dollars par action, l’offre initialement déposée par la firme de Redwood Shores).

Si Oracle a refusé de relever le prix, il a en revanche été obligé d’étendre la période de l’offre (en passant du 15 septembre au 6 octobre).

Le dossier était sensible sous un autre angle, car le principal actionnaire de NetSuite n’est autre que… Larry Ellison, le fondateur d’Oracle qui y occupe le poste de président exécutif et de CTO, et sa famille (presque 40% du capital).

Sachant que, parallèlement, NetSuite est coté sur le NYSE. La Bourse commençait à montrer des signes d’impatience.

Oracle majoritaire dans le capital

Vendredi 5 novembre, Oracle a assuré qu’il détenait désormais la majorité du capital de NetSuite pour boucler l’acquisition. Dans un communiqué, Oracle Corp indique qu’une majorité (53,21%) des actions admissibles a d’ores et déjà été apportée à l’offre.

Mark Hurd, CEO d’Oracle, le soulignait déjà en juillet : la cohabitation des applications d’Oracle et de NetSuite n’est pas un souci. « Elles sont complémentaires et sont appelées à coexister sur le marché ».

NetSuite dispose d’une base de 30 000 entreprises clientes dans le monde. Dans la zone Europe – Moyen Orient – Afrique (EMEA), l’éditeur met en avant, comme référence, la compagnie aérienne low cost Transavia Airlines, qui a adopté l’offre NetSuite OneWorld.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur