Riverbed : « si vous n’allez pas en premier sur le SD-Wan, un autre le fera »

Tendances IT
SD WAN
0 0 1 commentaire

Riverbed lance SteelConnect, sa solution SD-WAN de nouvelle génération, qui apporte les avantages de la virtualisation du réseau aux sites distants. Une solution qui promet de nouvelles opportunités de business aux intégrateurs.

Olivier Brot, France Sales Manager Riverbed
Olivier Brot, France sales manager de Riverbed.

D’après Gartner, moins de 1% des entreprises s’intéressent au SD-WAN, ou Software Defined-Wide Area Network. Une proportion qui passerait à 30% d’ici 2019. Les revenus du SD-WAN passeraient alors de 225 millions de dollars en 2015 à 6 milliards en 2020.

Spécialisé dans l’optimisation du WAN, Riverbed lance sa première offre SD-WAN, baptisée SteelConnect. « Nous venons de lancer SteelConnect grâce à la technologie d’Ocedo, racheté en janvier dernier« , explique Olivier Brot, directeur des ventes France de Riverbed. « SteelConnect permet de gérer l’autonomie des réseaux des entreprises qui font face à un vrai casse-tête entre le LAN, le WAN et le Cloud. » En effet, traditionnellement, les entreprises utilisent des réseaux MPLS entre leurs datacenters et leurs sites distants. Mais, de plus en plus, ces sites consomment des services Cloud (Salesforce, AWS, Office 365) et passent donc par le réseau Internet classique.
Riverbed applique avec SteelConnect les avantages de la virtualisation en plaçant une couche d’abstraction dans le réseau (overlay), indépendante des liaisons (4G, fibre, etc) ou des équipements (underlay). Un contrôleur central se charge de définir les meilleures liaisons pour les applications.

Franck Morales VP marketing France, Orange Business services
Franck Morales VP marketing France, Orange Business Services.

A la clef, un gain de temps et de performances pour les clients et donc de nouvelles opportunités de business pour les intégrateurs. « La nouvelle vision de Riverbed rejoint la nôtre, car nous allons pouvoir virtualiser les fonctions en les pilotant depuis notre propre système de management », explique Franck Morales VP marketing France d’Orange Business Services. « Aujourd’hui, nous avons une offre au niveau de notre réseau. Demain, nous pensons pousser des fonctions virtualisées directement sur les sites du client, orchestrées depuis le même système afin que le client ait une interface unique. Nous regardons aujourd’hui comment les développements de Riverved vont venir enrichir nos solutions ».

Partenaire de Riverbed depuis plus de 10 ans, Orange Business Services est prêt pour le SD-WAN. « Ce que l’on fait aujourd’hui avec des moyens physiques, nous devons pouvoir le faire demain de manière virtualisée », ajoute Franck Morales. « Avec les solutions Riverved, nous ciblons les grands clients internationaux mais avec l’évolution vers le Cloud, notre cible s’élargit car les solutions virtualisées permettent d’éviter les déploiements de sondes physiques. On peut proposer du « Try & By » à des entreprises qui n’avaient jamais essayé avant. Plus besoin de gérer des projets longs nécessitant beaucoup de ressources et de tests. »

L’offre SD-WAN SteelConnect cible les grandes entreprises et grosses PME, les groupes et organisations publiques à travers un réseau de distribution d’intégrateurs. « Notre business model est 100% indirect. Notre métier est de générer de la demande pour nos revendeurs intégrateurs et grossistes (Arrow et Zico) », rappelle Olivier Brot. Riverbed lance de nouvelles formations autour du SD-WAN afin d’aider les partenaires à monter en compétences et à se certifier afin d’être prêts pour 2017. « Les forces commerciales Riverved rencontrent un franc succès avec notre offre SD-WAN chez nos grands clients », confie le directeur des ventes France. « L’offre est encore jeune mais je pressens que 2017 verra un démarrage fort. Il faut du temps aux entreprises pour intégrer cette technologie. Le SD-WAN démarre, nous attendons un grand développement sur ce marché. »

Le conseil de Riverbed aux intégrateurs est simple aujourd’hui, il faut vite investir en formation et dans la pratique afin de connaître le produit et savoir le mettre en œuvre. « Si vous n’y allez pas en premier, un autre le fera à votre place, il vaut mieux être dans les premiers« , conclut Olivier Brot.