Les TPE et PME du numérique toujours engluées dans la crise

Tendances IT
secteur public
0 0 1 commentaire

Le syndicat Cinov-IT dévoile les résultats de son enquête annuelle sur le moral des TPE/PME du numérique. Des structures qui continuent à souffrir de la crise.

Part du secteur public dans le CA, enquête CINOV-IT 2016
Part du secteur public dans le CA, enquête CINOV-IT 2016

La nouvelle enquête Cinov-IT sur le moral des TPE/PME du numérique à l’horizon du 2ème semestre 2016 révèle que pour 60% des entreprises, la crise économique continue d’avoir un impact négatif sur leurs activités. Les perspectives semblent toutefois s’éclaircir puisque seules 16% d’entre elles jugent les perspectives 2016 mauvaises.

D’après l’étude, la faiblesse du carnet de commandes (39%) et de la trésorerie (24%) sont les 2 principales inquiétudes des dirigeants des TPE et PME du numérique. Les délais moyens de paiement sont supérieurs à 30 jours dans 89% des cas. Ils vont même au delà des 60 jours dans le secteur privé dans 13% des cas, contre 8% dans le secteur public. Les délais prévus sont dépassés dans plus de 50% des cas sur les marchés du secteur privé.

Difficultés sur le marché public enquête CINOV-IT 2016
Difficultés sur le marché public.

Peu de TPE/PME travaillent avec le secteur public, qui représente une part significative du CA pour seulement 25% des sondés. Ce marché reste difficile d’accès. Un tiers des sondés jugent le dossier administratif trop lourd et plus d’un quart estiment la procédure trop longue.

 

Les marchés sur lesquels investir

Le marché du Cloud
Le marché du Cloud

D’après l’enquête du Cinov-IT, 53% des PME et TPE du numérique sondées ne se sentent pas concernées ou ne sont pas intéressés par le Cloud.

Par contre, 13% d’entre elles vont investir sur le marché de la téléphonie sur IP et des services hébergés, et 11% sur la gestion de documents. Elles sont 8 % à vouloir investir dans les solutions métier. Une proportion similaire envisage de miser sur le secteur de la vidéo-surveillance, de la sécurité et de l’Internet des objets.