Le Cloud permet à 92 % des entreprises d’innover plus rapidement

Tendances IT
etude oracle cloud
3 109 Donnez votre avis

Une nouvelle étude d’Oracle montre l’état d’avancement des entreprises dans l’adoption du Cloud dans la région EMEA.

Étude Oracle Cloud France 2015

Oracle dévoile une nouvelle étude réalisée par IDG Connect, autour de la maturité du marché du Cloud en EMEA. L’étude a été menée auprès de 458 répondants membres de la direction générale ou décideurs dans le domaine de l’informatique, au sein d’organisations ayant plus de 250 salariés dans plusieurs secteurs d’activité. Sur ces 458 cas, 52 étaient français, soit 11% du panel.

Les enjeux de sécurité au second plan ?

L’adoption du Cloud se poursuit à un rythme soutenu et les préoccupations évoluent alors qu’elles étaient auparavant essentiellement centrées sur les enjeux de sécurité

L’étude révèle que plus de 90% des entreprises affirment que le Cloud leur permet d’innover plus rapidement. Cette étude montre que dans les deux ans qui viennent, la moitié (51%) des entreprises auront atteint leur maturité dans le domaine du Cloud. Cette enquête révèle également une évolution des questionnements concernant la migration vers le nuage.

Pour l’adoption des Cloud hybrides, les freins traditionnels, tels que les questionnements sur la sécurité, sont progressivement remplacés par des préoccupations opérationnelles telles que la multiplication des architectures informatiques à gérer et la disponibilité de la bande passante. Les entreprises qui déploient des infrastructures privés placent toujours la sécurité en tête de leurs inquiétudes.

Les répondants indiquent également que « gagner le soutien des décideurs clés de l’entreprise » constitue la condition la plus importante pour réussir un projet d’infrastructure de Cloud privé ou hybride, ce qui montre que les décisions en matière de déploiement ne se prennent plus uniquement dans les services informatiques mais concernent maintenant l’ensemble des acteurs de l’organisation. Ces résultats suggèrent que le rôle du DSI est plus important que jamais pour coordonner les différentes architectures et communiquer efficacement sur les avantages pour l’ensemble de l’entreprise.

Étude Oracle Cloud France 2015
Étude Oracle Cloud France 2015

Voici les principaux résultats de cette étude :

– 92% des répondants affirment que le Cloud leur permet d’innover plus rapidement ; 73% que le Cloud les aide à conserver leurs clients existants ; et 76% qu’il les aide à gagner de nouveaux clients.

– Une entreprise sur cinq (19%) a atteint sa maturité dans le domaine du Cloud, et plus de la moitié des organisations (51%) prévoient de l’atteindre dans les deux années qui viennent.

– Les répondants ont identifié les conditions les plus importantes pour réussir le déploiement de Cloud hybrides : gagner le soutien des décideurs clés de l’entreprise (29%), assurer l’efficacité économique (25%) et développer une relation étroite avec un fournisseur (22%).

– Les principaux freins à l’adoption du Cloud sont la multiplication des architectures informatiques à gérer (60%), la bande passante réseau disponible (57%) et les relations avec les fournisseurs informatiques (52%).

Johan Doruiter, Oracle Senior Vice President of Systems in EMEA
Johan Doruiter, Oracle Senior Vice President of Systems in EMEA

Le Cloud atteint rapidement sa maturité, et nous constatons une évolution de la perception de ses principaux avantages par les entreprises – ainsi que des préoccupations qu’elles peuvent exprimer. Les sujets traditionnels de questionnement tels que la sécurité des données et la fiabilité reculent au second plan. Ils sont même de plus en plus souvent cités comme des avantages clés de l’adoption par la plupart des entreprises”, commente Johan Doruiter, vice-président pour les systèmes en EMEA d’Oracle. “Ces préoccupations traditionnelles ont été remplacées par des questionnements opérationnels, qu’il s’agisse de la gestion de plusieurs architectures informatiques ou de la disponibilité d’une bande passante réseau suffisante. Les entreprises qui atteignent leur maturité en matière de déploiement du Cloud cherchent de plus en plus à gérer leurs Cloud publics, privés et hybrides en s’appuyant sur une vision unique et consolidée.”

Nous constatons par ailleurs une différence compréhensible entre les projets privés et hybrides à propos des questions de sécurité”, déclare Bob Johnson, directeur et analyste principal chez IDG Connect. “Pour les entreprises qui déploient essentiellement des Cloud privés, la sécurité est une préoccupation essentielle car elles transfèrent des charges opérationnelles dans le Cloud.”