70 % de la population mondiale sera mobile en 2020

Stratégies Channel
1 26 Donnez votre avis

Cisco publie son 10ème Visual Networking Index (VNI) qui souligne la croissance du trafic de données mobiles. Et annonce le règne de la 4G.

VNI Cisco Regional growth
Les progressions région par région.

Dans l’index 2016 VNI (Visual Networking Index) de Cisco, on note que le nombre d’utilisateurs mobiles dans le monde a été multiplié par 5 depuis l’année 2000 et que le trafic de données mobiles va encore être multiplié par 8 au cours des 5 prochaines années. En Europe de l’Ouest, le coefficient multiplicateur atteindra même 6. Une croissance portée par les terminaux intelligents, la vidéo mobile et les réseaux 4G. Cisco prévoit ainsi que le nombre d’utilisateurs mobiles atteindra les 5,5 milliards en 2020, soit 70 % de la population mondiale.

Average mobile connection speed growth VNI Cisco
La vitesse moyenne de connexion passera de 2,0 Mbit/s en 2015 à 6,5 Mbit/s en 2020.

« Les smartphones continuent de dominer le trafic mobile et représenteront 81 % du trafic mobile total en 2020 (76% en 2015). La prolifération des téléphones mobiles, y compris des ‘phablets’, augmente si rapidement, qu’en 2020, il y aura plus d’habitants disposant d’un téléphone mobile (5,4 milliards), que de l’électricité (5,3 milliards), de l’eau courante (3,5 milliards) ou d’une voiture (2,8 milliards) », indique le rapport VNI. « Parmi les applications mobiles, la vidéo connaîtra la plus forte croissance. La demande des utilisateurs – particuliers et entreprises – pour une meilleure résolution vidéo, plus de bande passante, des temps de chargement record, va accélérer l’utilisation des terminaux 4G. Les connexions 4G dépasseront les connexions 2G d’ici 2018 et les connexions 3G d’ici 2020. » A cette échéance, Cisco prévoit que la 4G générera près de 6 fois plus de trafic par mois que les connexions non 4G.

Les chiffres de l’index VNI Cisco 2016

 > Le trafic de données mobiles n’indique aucun signe de ralentissement.

D’ici à 2020 :

  • Le trafic de données mobiles mondial va atteindre les 30,6 exaoctets par mois (3,7 exaoctets en 2015).
  • Le trafic mobile mondial atteindra les 366,8 exaoctets (44,2 exaoctets en 2015), ce qui représente :

–        120 fois plus que le trafic mobile mondial généré en 2010.

–        81 000 milliards d’images (ex : MMS ou Instagram) – soit 28 images / jour / personne dans le monde sur un an.

–        7 000 milliards de vidéos clips (ex : YouTube) – soit plus de 2,5 vidéos clips / jour / personne dans le monde sur un an.

  • De 2015 à 2020, le trafic de données mobiles va augmenter 2 fois plus vite que le trafic IP.
  • D’ici à 2020, plus de 75 % du trafic mondial de données mobiles sera constitué de vidéo.

> Les terminaux mobiles deviennent de plus en plus intelligents.

  • Il y aura 11,6 milliards de terminaux optimisés pour la mobilité – soit 8,5 milliards de terminaux mobiles personnels et 3,1 milliards de connexions M2M (7,9 milliards de terminaux mobiles personnels et de connexions M2M en 2015).
  • 67 % des terminaux mobiles dans le monde seront intelligents d’ici à 2020 (36 % en 2015).
  • 98 % du trafic de données mobiles mondial sera généré par des terminaux intelligents (89 % en 2015).
  • Les smartphones, PC portables et tablettes représenteront près de 92 % du trafic mobile mondial en 2020 (94 % en 2015). Le trafic M2M représentera 7 % du trafic mondial (3 % en 2015) ; alors que les téléphones classiques représenteront 1 % du trafic mobile mondial en 2020 (3 % en 2015).

D’ici à 2020 :

  • 66 % des terminaux mobiles seront compatibles IPv6 (36 % en 2015).
  • Le trafic IPv6 représentera 54 % du trafic de données mobiles (13 % en 2015).

> Les connections Machine-to-Machine (M2M) et les terminaux connectés portables (wearable) continuent d’augmenter.

Le M2M fait référence à des applications qui permettent aux systèmes filaires et sans fil de communiquer avec d’autres appareils similaires (ex : outils GPS/navigation, vidéosurveillance, surveillance médicale, etc.). Utilisés en contexte de mobilité, les terminaux connectés portables (ex : montres intelligentes, objets connectés dédiés à la santé) communiquent avec le réseau soit directement via une connectivité intégrée, soit au travers d’un autre périphérique (principalement un smartphone) via Bluetooth, Wi-Fi, etc. Les wearables sont ici un sous-ensemble de la catégorie M2M.

D’ici à 2020 :

  • Les connexions M2M représenteront 26,4 % des terminaux mobiles connectés (7,7 % en 2015).
  • Les connexions M2M génèreront 6,7 % du trafic mobile (2,7 % en 2015).
  • Le nombre de terminaux connectés portables va être multiplié par 6 entre 2015 et 2020.
  • Il y aura plus de 600 millions de terminaux connectés portables en activité (environ 97 millions en 2015).

> Un réseau mobile plus rapide et une croissance des connexions 4G.

  • La vitesse moyenne du réseau mobile mondial va être multipliée par 3,2 entre 2015 (2,0 Mbps) et 2020 (6,5 Mbps), du fait de l’adoption mondiale de la 4G.

D’ici à 2020 :

o   Les connexions 4G, 3G et 2G représenteront respectivement 40,5 % (13,7 % en 2015), 38,7 % (33,7 % en 2015) et 13,5 % (52,5 % en 2015) des connexions mobiles.

o   Le trafic 4G va être multiplié par 13 entre 2015 et 2020. Et les connexions 4G représenteront 72 % du trafic total de données mobiles (47 % en 2015).

 > Croissance des hotspots Wi-Fi.

Au niveau mondial, le nombre de Wi-Fi hotspots, y compris les homespots, va être multiplié par 7 entre 2015 (64 millions) et 2020 (432 millions). Les homespots passeront de 57 millions (2015) à 423 millions (2020).

  • En 2015, le trafic mensuel Wi-Fi offload (3,9 exaoctets) a dépassé le trafic mensuel mobile/cellulaire (3,7 exaoctets) pour la première fois.
  • D’ici 2020, 38,1 exaoctets de trafic Wi-Fi offload seront générés chaque mois, continuant ainsi de dépasser le trafic mobile estimé (30,6 exaoctets).

 > VoWi-Fi, un service mobile en devenir.

Compte-tenu de la forte croissance des technologies Wi-Fi et de leur rôle important au sein des réseaux mobiles, Cisco a comparé dans cette nouvelle édition du Visual Networking Index, la VoWi-Fi aux autres services voix mobile. Les précédentes offres VoWi-Fi avaient des limites qui impactaient leur adoption ainsi que l’expérience utilisateurs. Les services VoWi-Fi, désormais très fiables, peuvent être délivrés à des terminaux sans SIM (tels que les tablettes utilisant uniquement le Wi-Fi).

    • D’ici 2016, le VoWi-Fi dépassera le VoLTE en nombre de minutes utilisées par an.
    • D’ici 2018, le VoWi-Fi dépassera la VoIP en nombre de minutes utilisées par an.
    • D’ici 2020, le temps d’utilisation du VoWi-Fi représentera environ la moitié – 53% – de tout le trafic VoIP mobile.
    • D’ici 2020, le nombre de tablettes et PC compatibles avec le Wi-Fi (1,7 milliard) sera 3 fois supérieur au nombre de tablettes et PC cellulaires (548 millions).

Méthodologie du Visual Networking Index (2015-2020) de Cisco :  Le Cisco VNI est basé sur les prévisions d’analystes indépendants et sur des études sur l’usage réel des données mobiles. Cisco s’appuie sur ces travaux pour réaliser sa propre analyse sur l’adoption des applications mobiles, les temps d’utilisation, les vitesses de transmission, etc.

 

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur