iPad Pro : pourquoi les revendeurs vont bouder la tablette d’Apple

Distribution
3 59 Donnez votre avis

Apple lance son iPad Pro ce mercredi 11 novembre. Disponible en ligne, il sera ensuite distribué dans les Apple Store et chez certains opérateurs et revendeurs agréés. Avec peu de marges et pas de stratégie channel, cette nouvelle tablette pro laisse toutefois de marbre les revendeurs informatiques, qui lui préfèrent les Surface Pro.

ipad pro
Premier iPad Pro d’Apple, en vente le 11 novembre 2015.

L’iPad Pro est sorti dans plus de 40 pays, dont la France. Cette nouvelle tablette Apple de 12,9 pouces, avec clavier et stylet, va-t-elle intéresser le channel ? Pas vraiment, d’après les premiers partenaires interrogés. « Nous ne vendons pas d’Apple, je suis contre, il n’y a rien à gagner avec Apple », tranche Pierre Joubert, PDG de DIB Informatique. « Nous n’avons aucun échange avec eux, ils ne s’intéressent pas à la distribution. Microsoft avec sa surface Pro fait beaucoup plus d’effort. »

Un avis qui semble partagé par beaucoup d’autres. « Le modèle de distribution d’Apple ne correspond pas à notre façon de travailler, donc non, nous ne commercialiserons pas l’iPad Pro », confirme Lionel Vargel, PDG de Compufirst. « Nous avons fait des essais dans le passé mais ce n’est pas dans leur ADN, il y a trop d’ambiguïté entre les ventes directes et indirectes chez Apple. »

Nouvel Apple iPad pro avec son stylet
Nouvel Apple iPad pro avec son stylet Apple Pencil.

La politique de distribution n’est pas le seul frein pour les revendeurs, les faibles marges réalisées sur les produits Apple ne séduisent pas. « La marge est de 1,5 à 2% maximum, on vend des iPad pour dépanner. Nous sommes obligés d’en faire, mais nous n’en n’avons pas envie», dit ainsi Pierre Joubert. « Il y a peu de marge, pas de valeur ajoutée et aucun support du constructeur. Apple n’a aucune stratégie channel, c’est un autre monde du point de vue du business », ajoute Lionel Vargel.

Chez les grossistes, pas de bouleversement autour de cette sortie non plus. « Tous les grossistes comme Ingram, Tech Data ou Also ont des produits Apple, mais ce n’est pas une stratégie pour eux », commente Lionel Vargel. Pour le grossiste à valeur ajoutée Itancia, « l’iPad Pro sera naturellement étudié pour mesurer l’opportunité ou non de le reconditionner, cela dépendra notamment de son succès commercial en ‘1ère vente neuf’ », souligne Alexandre Marie, directeur marketing et communication d’Itancia, qui se concentre pour l’instant sur le marché des smartphones.

La tablette iPad Pro (12,9") est plus grande que la tablette iPad Air (9,7")
La tablette iPad Pro (12,9″) est plus grande que la tablette iPad Air (9,7″).

La nouvelle tablette d’Apple sera donc simplement en rayon aux côtés des autres tablettes de la marque, chez quelques opérateurs, dans les enseignes spécialisées et chez les revendeurs agréés Apple. Chez Orange, on précise que l’on va « vraisemblablement » distribuer l’iPad Pro, rien de plus pour le moment.

Ce statu quo dans la distribution d’Apple ne semble pas gêner les revendeurs informatiques pour l’instant. « Pour Apple, le channel est un mal nécessaire, mais on n’a pas besoin d’eux », assure le PDG de Compufirst. « Le travail de Microsoft avec sa Surface Pro a changé la donne. Et la prochaine tablette HP va dans le même sens. HP a opéré un bon repositionnement marketing et touche aujourd’hui le grand public et les professionnels avec ses tablettes hybrides », explique Lionel Vargel.

iPad Pro
iPad Pro.

« Apple va perdre du terrain malgré sa force de frappe marketing. Au niveau de l’interopérabilité du système, avant leur offre avait un sens, mais aujourd’hui, avec Windows 10 sur tous les terminaux, tablettes, smartphones et PC, Microsoft a tout changé, ajoute le PDG de Compufirst. A court terme, le succès sera pour celui qui propose un seul OS sur tous les supports. D’ailleurs, lors de la dernière soirée partenaires à laquelle j’ai assisté, tout le monde parlait de la Surface Pro, ou des produits HP et Lenovo, mais personne de l’iPad Pro : c’est assez révélateur. »